Sélectionner une page
L’Europe, un sujet qui fâche ?
De gauche à  droite : Jean-François Hamon, Eric Busson, Victoire Crispel et Jacques Papon

C’est la question que l’on pouvait légitimement se poser face à  la désaffection du public pour le débat sur le Traité constitutionnel sur lequel nous sommes appelés à  nous prononcer le 29 mai prochain.

50 personnes avaient fait le déplacement, le 12 mai dernier pour en parler, essentiellement des hommes, majoritairement des partisans du non, selon les interventions qui ont émaillé le cours de la soirée.

Eric Busson, de la cité scolaire d’Artagnan, présidait le débat qui opposait Jean-François Hamon d’ATTAC pour le « non » à  Victoire Crispel (UDF), et Jacques Papon (Vert).

L’Europe, un sujet qui fâche ?
Un public clairsemé mais attentif

L’association Portes Ouvertes de Nogaro organisait le débat.

Cette association avait été créé lors de la décentralisation afin d’organiser des débats citoyens autour de cette question. Finalement, la structure avait repris du service lors de la loi Fillon et poursuit sa mission autour du TCE.

Harmonisation fiscale, pouvoirs parlementaires, BCE (Banque centrale européenne), nouvelle PAC, extension de la pauvreté en Europe, destruction de l’économie paysanne, les sujets abordés lors des discussion ont été variés et ont tous posé la question de la finalité pratique de la construction européenne, telle qu’elle se fait et telle qu’elle serait souhaitable.