Sélectionner une page

2005 a tout l’air d’être un grand cru pour les fêtes de Nogaro qui ont eu lieu du 12 au 15 août dernier.

L’ensemble des activités proposées a connu une très bonne fréquentation, voire même une augmentation sensible des participants. La variété de l’offre a permis à  tout un chacun de pouvoir s’y amuser quelques soient son âge, ses goûts et ses envies.

 

Une affluence record

Le vide grenier du samedi a connu une affluence record, particulièrement en fin de matinée où les exposants ont presque été débordés par les visiteurs. Cette tendance s’est confirmée tout au long des fêtes de Nogaro. Les Bodegas ont tourné à  fond, dans une bonne ambiance, sans le moindre incident. Mais les plus heureux sont sans conteste les amateurs de course landaise qui ont enregistré pas moins de 1370 entrées aux courses du 15 août, soit plus de 200 de plus que l’année dernière. Les aficionados ont plébiscité la qualité exceptionnel de la prestation en arène. Ils ont même eu le droit à  la fin, à  un taureau qui a été écarté et sauté dans la plus pure tradition.

Les courses amateurs du lendemain ont aussi été de très bonne tenue, même si l’exhibition d’un « Regon » en fin de course n’a visiblement pas enthousiasmé les foules. Effectivement, l’homme à  cheval utilise des banderilles, ce qui n’est pas du tout du goût des amateurs de course landaise. Beaucoup de famille, venues avec leurs enfants, ont choisi alors de quitter les arènes, bien qu’aucune mise à  mort n’était au programme.

 

La fête pour tous

Tout au long de ces 5 jours, chacun a pu trouver son compte dans les activités organisé par le Comité des Fêtes de Nogaro qui a su penser à  démultiplier l’offre pour que tous puissent profiter de la fête. Si les jeunes adultes se sont rués dans les bodegas, les enfants ont profité de la fête foraine et de ses manèges, pendant que les seniors dansaient tranquillement sur des airs entraînants.

Tout le monde s’est retrouvé finalement autour du traditionnel feu d’artifice du 15 août qui, cette année, a su commencer à  l’heure.

 

Un bilan très positif

Interrogé par téléphone, Laurent Jouandet du Comité des Fêtes de Nogaro a tiré un bilan très positif en 3 points du cru 2005

  • Une fréquentation globalement en hausse sur l’ensemble des activités proposées

  • Un bilan financier de bonne tenue, probablement le meilleur de ces 10 dernières années, qui, s’il n’est pas à  l’équilibre, a certainement réduit les pertes par rapport aux autres éditions

  • L’amélioration de l’offre d’activité a porter ses fruits cette année et cette tendance sera à  confirmer l’année prochaine

 

Seuls hiatus :

  • La soirée bandas qui s’est ouverte au jazz et à  la musique latino et qui a enregistré un léger recul de fréquentation « Nous souhaitons en fait élargir l’offre musicale et sortir des arènes pour proposer un festival de rue. Evidemment, mobiliser 6 ou 7 groupes musicaux pour animer les rues implique une forte augmentation des coûts » nous confie Laurent Jouandet.

  • A la marge des fêtes, des bagarres ont éclatées, des jardinières et des voitures ont été dégradées : « Il s’agit manifestement du fait d’éléments extérieurs qui sont venus aux fêtes dans le but de déclencher des actions violentes. C’est un phénomène de casseurs un peu nouveau. Nous pensons donc nous adapter l’année prochaine en développant les services d’ordres. »

 

Les meilleures fêtes depuis 10 ans ! Nous attendons avec impatience l’édition 2006 !