Sélectionner une page

See on Scoop.itActus du Gers

Le beau temps ravit les horticulteurs mais inquiète les producteurs de fruits Le printemps est en avance, mais son soleil est à double tranchant. On profite de sa douceur, or elle…

Agnès Maillard‘s insight:

« D’après les spécialistes et les laboratoires avec qui on travaille sur la pollinisation, c’est du jamais-vu, poursuit le spécialiste. Cet ensoleillement perturbe aussi les mouvements d’abeilles. Il faut se dépêcher de planter les arbres, car avec ces épisodes pluvieux on n’était pas en avance. Maintenant, on risque d’être en retard. Sur les pêchers, ces conditions peuvent poser de gros problèmes. De plus, les sols ont été pas mal délavés, comme l’an dernier. Les fortes pluies les ont érodés, ils sont donc moins riches et deviennent encore plus sensibles. L’eau a ruisselé, on a déjà des problèmes de sécheresse. Des croûtes se forment sur la terre et elles empêchent les plantes de pousser correctement. On est passé d’un système très, très humide à un système sec. Ceux qui avaient mis en place le couvert végétal rencontrent moins de problèmes. Même si cela ne fait pas tout, cette couverture de la terre par des végétaux régule les excès. On passe du lac au désert, il faut planter des plantes pour réguler. On n’a pas inventé les écosystèmes ! »

See on www.sudouest.fr