Rappel des faits : un candidat libre se fait élire en distribuant une copie de la liste sortante où il avait remplacé le nom du maire par le sien. Le prestidigitateur des urnes répond aujourd’hui aux accusations de fraude électorale :

Dès lors que M. Ponsola que je ne connais pas, se présentait, il y avait douze candidats pour onze élus. D’où ma décision d’écrire une lettre aux électeurs de Beaumont pour les inviter à  barrer le maire et à  lui préférer M. Ponsola. Cette lettre qui n’a rien d’anonyme, elle est bien signée Roland Gaborit, je l’ai distribuée dans les boîtes aux lettres vendredi après-midi accompagnée d’une liste comportant 10 des 11 noms de la liste Spagnoli, mais sans le nom de Mario Spagnoli remplacé par celui de Denis Ponsola. A ma connaissance, il n’y a là  rien de répréhensible. Entre vendredi soir et dimanche, jour de vote, les électeurs ont pu librement choisir pour qui voter. Personne ne leur a mis un pistolet sur la tempe. Certains ont voté avec la liste Beaumont Autrement au complet, d’autres en rayant un ou plusieurs noms de cette liste et en ajoutant ou pas, le nom de Denis Ponsola, d’autres enfin, avec la liste que j’avais fait imprimer à  Condom. Où est le problème?

via Beaumont-sur-l’Osse. L’ancien conseiller général met le feu aux poudres – 25/03/2014 – LaDépêche.fr.