Sélectionner une page
Mécanique de précision

Gravure haute précision sur tête de vis qualité aéronautique chez Cousso SA

Le Gers n’est pas qu’une terre agricole et touristique. C’est aussi un bassin industriel où prospèrent les sous-traitants de l’aéronautique qui bénéficient de couts de production moindres… tout en déplorant les difficultés à  attirer une main-d’œuvre suffisamment qualifiée en zone de grande ruralité.

En pointe, l’industrie aéronautique et mécanique qui a consolidé une bonne année  2013 en augmentant son chiffre d’affaires global de 10  %. Ce secteur retrouve un niveau supérieur à  celui qu’il avait en 2008, soit avant la crise. Alors que l’emploi salarié marchand a perdu 165 emplois en 2013 (-0,6  %), l’industrie en a gagné 171 cette même année (+2,6  %). Un vrai rayon de soleil dans un contexte morose qui fait notamment souffrir le BTP. Dans le Gers, les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont perdu 35  % de leur chiffre d’affaires en cinq ans, dont 17  % pour la seule année  2013.

Tout n’est pourtant pas noir dans le ciel économique gersois : en 2013, les exportations de produits alimentaires ont augmenté de 11  % et les exportations aéronautiques de… 44  %. Une tendance haussière boostée par le carnet de commandes d’Airbus et qui se confirme en 2014. Il y a donc de l’espoir pour l’emploi, avec, toutefois, une difficulté à  laquelle restent durement confrontés les chefs d’entreprises industrielles : celle de la main-d’œuvre qualifiée.

via L’industrie gersoise se porte bien – 22/04/2014 – LaDépêche.fr.