Depuis 2007, l’Association Française d’Agroforesterie (basée à  Auch) développe et diffuse des méthodes agricoles alternatives. L’objectif premier de l’association est de rendre à  l’arbre sa place dans les paysages et les pratiques agraires. Mais au fur et à  mesure de ses actions, il est devenu évident que la gestion de la ressource en eau était aussi une question critique dans les pratiques agricoles contemporaines, que ce soit en agriculture biologique ou conventionnelle.

Loin d’être un cercle de donneurs de leçons farfelus, l’AFAF est sur le terrain, au plus près des agriculteurs, de leurs difficultés et de leurs besoins, pour des préconisations concrètes et applicables par tous pour de meilleures pratiques agricoles. L’objectif n’est jamais de contraindre, mais bien d’accompagner, d’épauler et d’améliorer les conditions de vie et de travail des agriculteurs.

Le programme Agr’eau

Le programme Agr’eau est dans le prolongement de cette logique : c’est un projet proposé par et pour les agriculteurs. Il s’agit d’accompagner et de soutenir concrètement le développement de la couverture végétale du bassin versant Adour-Garonne afin de lutter, entre autres, contre l’érosion des sols et la dégradation des ressources en eau.

Pour concilier performance économique et environnementale, l’agriculture doit désormais « produire plus avec moins » tout en protégeant les ressources naturelles, à  commencer par le sol et l’eau. L’agriculture peut développer considérablement la porosité et la protection végétale du sol, grâce à  des techniques de couverture agro-végétale peu coûteuses et efficaces nécessitant moins d’intrants et moins de travail du sol. Soucieux de voir leur sol s’appauvrir et disparaître, de nombreux agriculteurs revoient
leurs façons culturales, couvrent les sols et s’évertuent à  régénérer et protéger leur « outil de travail ». La mise en œuvre de ces
techniques agricoles plus économes et moins polluantes montre des résultats agronomiques, économiques et environnementaux probants.

 

Principes d'agroforesterie

Pour répondre aux enjeux de la gestion des ressources en Eau, il devient impératif pour le monde agricole de développer des systèmes de production performants permettant d’améliorer la qualité de l’eau en sortie de leur parcelle et de réduire les besoins de l’irrigation tout en optimisant la production et en intensifiant les bénéfices écologiques. Le génie végétal est la principale entrée dans ces systèmes culturaux performants. La couverture agro-végétale est un outil peu coûteux et efficace permettant l’épuration et la régulation de l’eau, une gestion à  la fois qualitative et quantitative de la ressource dans la durée.

Pour permettre une transition maîtrisée vers des systèmes de production innovants, performants et durables à  l’échelle du bassin Adour-Garonne, les agriculteurs et autres acteurs de l’eau doivent être accompagnés. Il est également primordial de transférer ces techniques au plus grand nombre pour répondre aux enjeux du bassin

via Agr’eau – Association Française d’agroforesterie.