Sélectionner une page

Alors que le Grand Moun de Mont-de-Marsan est toujours au point mort après l’effondrement de sa toiture le 9 mai dernier, 2 jours après son ouverture officielle, un incident a perturbé les clients du Leclerc d’Aire-sur-l’Adour, lui aussi flambant neuf.Tout a commencé par une coupure de courant hier après-midi, aux alentours de 15  h  20, dans un magasin heureusement assez peu fréquenté à  cette heure-là . Une cliente sur place nous rapporte la suite :

Déjà , en arrivant, il y avait un vent terrible sur le parking. Des pans de la tente pour les promotions de jardinage, placée devant, claquaient furieusement et n’engageaient pas à  se rendre à  l’intérieur, sauf à  vouloir prendre une grosse baffe. Et vers 15  h  20, tout s’est éteint brutalement, c’était une coupure de courant. Ce n’est pas grave, ça arrive ce genre de chose. Le problème, c’est que ça a duré. Plus rien de fonctionnait : ni la réfrigération, ni les caisses, juste des petits néons de secours. On a vraiment attendu pas mal de temps, comme cela, et il s’est bien passé 20 minutes avant que le courant ne revienne. Et même à  ce moment-là , les caisses n’ont pas pu refonctionner immédiatement. Beaucoup ne sont pas reparties du tout, en fait.

J’ai fini par réussir à  payer et à  sortir sur le parking, où le vent soufflait toujours violemment. C’est à  ce moment-là  que j’ai entendu un grand fracas qui venait de l’intérieur du magasin, il devait être autour de 16  h  10. Je me suis figée sur place. Des gens sont sortis assez rapidement de l’hypermarché et m’ont raconté que l’une des grandes portes coulissantes en verre venait de s’effondrer. Ce sont vraiment de très grandes portes, vous savez.

Je ne comprends pas ce qui a pu se passer. Déjà , pendant la coupure de courant qui était vraiment très longue, nous avons été abandonnés à  nous-mêmes. Pas une annonce, pas un membre du personnel pour nous informer, rien. Et une fois le courant revenu, toujours pas un mot d’excuse, absolument rien. Entre cette histoire de porte et celle du Grand Moun, d’autres clients plaisantaient sur le parking qu’il ne fait vraiment pas bon faire ses courses chez Leclerc en ce moment.

Bien sûr cet incident n’a rien de l’ampleur de celui de Mont-de-Marsan, mais on ne peut que s’interroger sur cette succession de défaillances : pourquoi le groupe électrogène de secours n’a-t-il pas pris le relai dès le début de la coupure pour préserver au moins le contenu des zones réfrigérées  ? Pourquoi avoir négligé de s’adresser aux clients  ?

Mais surtout, comment expliquer de telles défaillances matérielles dans deux magasins totalement neufs  ? Des questions auxquelles les responsables doivent trouver rapidement des réponses pour clarifier leurs relations avec leur clientèle.

 © Photo Pascal Bats

Inauguration du Leclerc d’Aire-sur-l’Adour, le 9 avril dernier © Photo Pascal Bats

La semaine dernière il était à  Tarbes, ce mardi soir il inaugurait le nouvel hypermarché d’Aire-sur-l’Adour ouvert depuis le 9 avril, et il viendra aussi fin mai après l’ouverture du Grand Moun à  Mont-de-Marsan.

via Michel-Edouard Leclerc a inauguré l’hypermarché d’Aire-sur-l’Adour – SudOuest.fr.