Sélectionner une page

La privatisation de l’aéroport de Blagnac à des conditions plus qu’avantageuses pour un consortium chinois commence à faire des vagues bien au-delà du seul périmètre local et des préoccupations d’Airbus.

Si tout le monde a fait semblant de se féliciter de cette bonne affaire, assez rapidement, de révélations en révélations, on s’achemine tranquillement vers ce qui s’apparente de plus en plus à une affaire d’État, où bien des choses ont été décidées et négociées hors de tout contrôle démocratique et de toute considération d’intérêt public.

À la région la colère commence à monter chez certains élus. Le Front de Gauche et EELV s’engagent clairement dans l’opposition à cette privatisation, et même au PS le doute commence à s’installer : « Il faut admettre qu’on a été endormi, moi y compris », s’insurge d’ailleurs le conseiller régional Didier Cujives. Et d’ajouter : « Tout cela bafoue la démocratie. Je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt. »

via [100% INVESTIGATION] Aéroport : Le vrai mensonge | Le Journal Toulousain.