Les vaches disparaissent de notre paysage.

Fortes contraintes, marché sous pression, le secteur laitier ne nourrit plus son homme et les élevages disparaissent du paysage.

Jusqu’à quand?

«Nous sommes aussi dans une période, depuis quatre ou cinq ans, où les évolutions des prix sont très importantes, assure l’éleveur du canton de Marciac. Par exemple, Danone nous a acheté en moyenne le lait à 379 € la tonne en 2014. Depuis le 26 janvier Danone m’impose un prix d’achat de 320 € la tonne, soit exactement mon coût de production hors main-d’œuvre. Si ça continue comme ça, j’arrête la production laitière».

via Laitiers : négociation rude avec Danone – 06/02/2015 – LaDepeche.fr.