Toujours intéressant de panacher de vielles méthodes ancestrales qui ont fait leurs preuves dans la configuration géographique et climatique du terroir avec des techniques de construction plus moderne, le tout dans une optique environnementale.

Construit en terre crue, forcément, et dont les fondations sont datées du XIIe siècle, ce grenier érigé pour abriter les récoltes et transformé au XVIe siècle en véritable tour fortifiée en raison des guerres de religions, est le dernier de la région. «C’est un édifice remarquable, salue Etienne Gay. Avec l’église de Sainte-Christie d’Armagnac, ils ont été proposés aux monuments historiques.» Ça fait longtemps qu’à Juilles on se bat pour préserver ce pan du patrimoine local. Une association de défense a même été constituée en ce sens et accueille, entre bien d’autres choses, des ateliers de formation à l’attention des professionnels (1). «C’est un matériau d’avenir», sourit Etienne Gay.

(1) lagrange32.blogspot.com

via L’atout écologique de la terre crue – 01/03/2015 – LaDepeche.fr.