Sélectionner une page

La stratégie – toujours la même – consistant à organiser des ruptures de services, ce qui, logiquement, diminue la fréquentation et donc justifie la fermeture, continue à parfaitement bien fonctionner en milieu rural.

Bien sûr, en fermant des bureaux de Poste pour les remplacer par des « relais » tenus par les commerçants locaux, on aussi détruit des emplois ruraux qui permettaient de fixer des jeunes actifs sur le territoire.

«On a été contraint et forcé de faire ce choix», explique la maire du village. Comme les habitants, elle constate que le bureau est fermé depuis 1 mois et demi. «Ils avaient fait venir une super-receveuse mais elle a eu de trop bons résultats alors, elle a été mutée. Le bureau fonctionnait avec une seule employée qui n’est pas remplacée sur ses congés maladie ou ses vacances. Du coup, bien sûr, l’activité a baissé de 30 %. On allait nous baisser d’autant le temps d’ouverture et le fixer à 16 heures par semaine. Mais il m’avait été bien précisé que ces 16 heures seraient organisées par le receveur en fonction de ses disponibilités.» Pour la maire de Miradoux, c’est clair : «Ils ont organisé la disparition de La Poste».

Source : «Je n’ai plus confiance en la Poste» – 14/05/2015 – ladepeche.fr