Sélectionner une page

Lors du reportage sur les luttes contre la sortie de REP des écoles du Garros, nous avions parlé de l’intégration du quartier dans le nouveau plan national en faveur des quartiers les plus pauvres. Il semblerait que subir des plans soit une constante de longue date des quartiers déshérités et nos interlocuteurs nous annonçaient déjà la création d’un comité de pilotage probable, le recrutement de chefs de projets et d’auditeurs à bons salaires qui travailleraient hors sol, pour, à la fin cracher un gros rapport sans grand lien avec les besoins réels des habitants. Au bout du bout, 90% des mesurettes préconisées seront oubliées, faute de moyens ou d’envie et tout finira par un coup de peinture sur les façades.

Donc, nous avons le comité de pilotage!

Restons vigilants sur la suite et surtout, préoccupons-nous de savoir si les habitants, pour une fois, seront intégrés aux travaux de réflexion ou méprisés comme d’habitude.

L’installation du comité de pilotage du projet de renouvellement urbain du Grand Garros a eu lieu vendredi après-midi à Auch. Coprésidée par le président de Grand Auch Agglomération et le préfet, cette instance est en charge du suivi du projet pour la transformation du quartier, dont on sait encore fort peu de choses, sinon les orientations nationales : augmenter la diversité de l’habitat, favoriser la mixité, consolider le potentiel de développement économique, adapter la densité du quartier à son environnement, renforcer son ouverture et la mobilité de ses habitants, viser l’efficacité énergétique. Ce n’est qu’en septembre, quand l’Agglo présentera son projet Grand Garros à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, que l’on connaîtra la déclinaison auscitaine de ce plan.

Source : Grand Garros : un comité de pilotage – 16/06/2015 – ladepeche.fr