Illustration simple et convaincante qu’une autre agriculture est non seulement possible, mais surtout souhaitable!

« Le problème, explique Patrick Albert producteur de lait à la ferme de Briola, c’est que depuis 50 ans on dit à l’agriculteur, produis et nous, on s’occupe du reste. Moi je pense que l’agriculteur, avant de produire, il doit s’occuper de tout le reste. Car quand on commence à s’occuper de tout le reste, avec 25 vaches, on arrive à vivre à trois. Sur un territoire pauvre qui est le haut de la Piège, on vient d’installer deux jeunes ». Ces deux jeunes ce sont sa fille Maïlys et son fils Loïc, aussi heureux que leur père de pouvoir enfin travailler dans une exploitation leur permettant de vivre correctement. Nous les avions rencontrés au début de l’année (notre édition du 10 janvier) et aujourd’hui, le succès se conforte…

Source : Aude : quasiment ruiné en 2008, il sauve son exploitation grâce au bio – Lindépendant.fr