Sélectionner une page

Avec sa population très dispersée sur un territoire très rural, le Gers est peut-être bien recordman des kilomètres de route par habitant, ce qui pèse très lourdement sur le budget des collectivités locales.

Baptisée Ecofast, la méthode offre des avantages multiples qui ont séduit le Conseil départemental, pour l’entretien de sa voirie. «On utilise seulement 20 kg d’enrobé au m2, ce qui est très faible. Mais à cette économie de bitume et de graviers, il faut ajouter celle de la durée d’utilisation.» Une première couche de bitume en émulsion est déposée sur la route ; son rôle est d’accroître l’accroche de l’enrobé répandu par-dessus. Cette première couche permet d’assurer une étanchéité améliorée de la route. «La couche en émulsion limite la pénétration de l’eau, ce qui réduit l’effet du gel, première cause de dégradation des chaussées. En plus, elle assure la rugosité et l’adhérence». Ce brevet a été développé spécialement par l’entreprise, en interne… par un directeur de la recherche gersois !

Source : Une première mondiale sur les routes du Gers – 18/11/2015 – ladepeche.fr