Sélectionner une page

Les bonnes nouvelles s’étant faites rares cette année, il est effectivement de bon ton de terminer avec une histoire positive!

Cela faisait 20 ans que le village gersois n’avait plus de boucherie. Pour rouvrir un commerce, les trois associés parviennent très rapidement à récolter 10 000 euros via internet. Au bout de deux mois de collecte ils dépassent même de 30% leurs prévisions.

Source : Tops et Flops 2015 : la boucherie participative de Barcelonne-du-Gers