Sélectionner une page

Ainsi donc, un an après l’entrée du Garros dans la liste des quartiers à aider prioritairement et 7 mois après la signature qui confirme l’entrée dans le dispositif… on en est encore à une nouvelle signature qui marquerait donc l’entrée dans une phase active… en 2017.

On sent l’état d’urgence urbain. Et niveau projet, on commence par démolir et on verra éventuellement plus tard ce que l’on va en faire. Donc un contrat de ville qui ne sait pas trop où il va, où l’on cherche encore concrètement les retours de la population concernée, leurs propositions, questions et demandes.

Première étape visible ; la destruction en 2017 des barres d’Artagnan et Porthos. Devant les élus et les habitants du Garros impliqués dans les différents comités citoyens de quartier, Patrice Kanner a insisté sur cette nouvelle étape. «On fait à présent vivre ce contrat de ville dans la réalité, après la signature du contrat lui-même par la secrétaire d’État Myriam El Khomri (en mai 2015, Ndlr).» Bien avant l’heure des discours officiels et de la signature, le ministre s’est penché sur les adultes relais, de nouveaux intermédiaires déjà mis en place dans le quartier, interfaces entre les habitants et les attentes de ceux-ci ou les services qui leur sont proposés. Il a également écouté le retour d’expérience des participantes des marches exploratoires, ou du conseil citoyen. «Vous êtes les mieux placés pour faire connaître les besoins», a souligné Patrice Kanner, présentant les intervenants comme «la preuve vivante de ce qu’est une politique de la ville actuelle : un mouvement interactif du haut vers le bas». Pour lui, cette rénovation ne passera pas que par les fonds qui lui seront alloués. «La politique urbaine n’a de sens que si les habitants prennent leur part.»Que deviendra l’espace laissé vacant par la destruction des deux barres d’immeubles ? «Le protocole lance justement toutes les études du projet de renouvellement urbain, intervient le président de l’Agglo, Franck Montaugé.

Source : Grand Garros : la signature d’un ministre pour «casser le ghetto» – 17/01/2016 – ladepeche.fr

Plus intéressant, un second article qui appuie précisément sur la participation citoyenne et l’importance de l’implication d’une population pleine de diversité… sauf sur la photo!

DDM Sébastien Lapeyrere auch le 16/01/2016 visite de Patrick Kanner ministre de la ville de la jeunesse et des sports pour la signature de la convention avec l'Agence nationale pour la rénovation urbaine pour rénover le quartier du grand Garros dans le cadre du contrat de ville rencontre avec les habitants et échange avec les 4 adultes relais et participants aux marches exploratoires des femmes et des membres du conseil citoyen du quartier<br /> en présence de Franck Montaugé sénateur maire d’Auch Philippe Martin député président conseil départemental Jean-Louis Guilhaumon conseiller régional Raymond Vall sénateur Bernard Kasz président office HLM du Gers Pierre Ory préfet du Gers

DDM Sébastien Lapeyrere auch le 16/01/2016 Visite de Patrick Kanner ministre de la ville de la jeunesse et des sports pour la signature de la convention avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine pour rénover le quartier du grand Garros dans le cadre du contrat de ville rencontre avec les habitants et échange avec les 4 adultes relais et participants aux marches exploratoires des femmes et des membres du conseil citoyen du quartier
en présence de Franck Montaugé sénateur maire d’Auch Philippe Martin député président conseil départemental Jean-Louis Guilhaumon conseiller régional Raymond Vall sénateur Bernard Kasz président office HLM du Gers Pierre Ory préfet du Gers