Retour sur la décharge de Pavie et la lutte des riverains contre une aberration écologique qui dure. Après le travail du journaliste Sylvain Lapoix, voici donc un article très documenté de la conseillère régionale Myriam Martin.

Ils essaient de faire fermer cette décharge qui est un non-sens total. Ils participent en tant que citoyens à toutes les instances leur permettant de pouvoir s’exprimer, protester mais aussi proposer. Ils ont aussi saisi la justice, les procédures sont en cours. Ils ont fait faire des analyses, à leur frais. Un historique rapide : la décharge de Pavie a vu des déchets s’accumuler depuis 1972. De 1972 à 2000, aucune règle ne s’est appliquée ! Aucun contrôle sérieux n’a été effectué. Les déchets sont déposés à même le sol, aucun critère d’admissibilité n’est de rigueur. A partir de 2000, après l’adoption de la loi Voynet*, une autre décharge a été autorisée… venant se superposer sur l’ancienne. Les anciens déchets sont laissés en place, une plate-forme géante est réalisée et sur celle-ci, entre 2000 et 2011, une Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) est créée et exploitée jusqu’au 31 décembre 2011.Cette situation aurait pu peut-être avoir une autre issue à partir de cette date. Malheureusement au grand dam des associations qui demandent la fermeture de cette décharge, l’exploitant, Trigone, un syndicat mixte de production d’eau potable et de traitements des déchets du Gers, obtient l’autorisation de continuation et d’extension.

Source : Problèmes écologiques : la décharge de pavie