Destruction du tissu scolaire rural : et si on montait les écoles les unes contre les autres!

La question de l’école concentre sur elle toutes les problématiques de l’abandon constant et programmé des zones rurales, parce que c’est le dernier service public dont tout le monde a besoin un jour ou l’autre.

Dans La Petite Gascogne, nous démontons le processus à l’œuvre depuis des années, aussi nous n’avons pu qu’être goguenards quant à l’identité de ce fameux parent d’élève dégotté par nos confrères.

Alors que TOUTES les écoles rurales font les frais d’une politique générale de restriction et surtout de transfert des ressources des campagnes vers les centres urbains, voilà une analyse à courte vue qui va parfaitement dans le sens de l’action à long terme engagée par l’Éducation nationale : isoler les écoles, faire tourner les réductions d’effectifs, de classes et les fermetures d’établissement afin de tuer dans l’œuf toute possibilité d’action commune et solidaire, toute vision d’ensemble de l’aménagement du territoire.

Montrer du doigt les RPI qui sont déjà sur la sellette et accuser les autres sacrifiés de disputer les ressources pourtant diminuées des métropoles, voilà qui serait cocasse si ce n’était pas juste décourageant.

Les RPI en question – Derrière la banderole, Le Journal du Gers a discuté avec un père d’élève dont l’argumentation mérite l’attention. Pour lui, c’est une politique incohérente qui consiste à déshabiller les écoles des gros bourgs comme Aignan tout en conservant les RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux). En effet, les enfants sont beaucoup mieux socialisés dans des écoles où tous les âges sont représentés, de la maternelle au CM2 que dans des RPI où les enfants restent dans la même classe du même âge. Les jeunes couples ne sont pas attirés dans les régions où ils ne trouvent presque nulle part d’école à plusieurs classes d’âge. De plus, les RPI nécessitent des transports longs, improductifs et coûteux par car. C’est donc mauvais pour un aménagement du territoire et pour les enfants.

Source : L’école d’Aignan bloquée par les parents et les élus – Le journal du Gers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *