La crise agricole vue des rayons (2) | Olivier Dauvers

Même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, nous continuons à vous inviter à suivre les questions agroalimentaires, mais du point de vue des grandes surfaces. Un complément d’information indispensable sur un site hautement recommandable.

Après, nous passerons notre tour quant à ce que nous inspire les vins aromatisés. Mais franchement, si vous aimez ça, investissez plutôt dans un bon sirop!

D’abord parce que l’aromatisation pèse pour si peu… 0,12 % pour la cerise de Montmorency par exemple. Ensuite, le vin, qui est logiquement le premier ingrédient, est d’origine non déterminée. Un coup de fil au service clients de la marque m’apprend qu’il est français et… espagnol (dans le ton, il est aisé de comprendre qu’il est majoritairement espagnol). Là encore, rien d’illégal. La PME en question, connue des professionnels pour son dynamisme côté innovations, est parfaitement dans le cadre. Mais c’est bien le cadre qui est trop lâche.

Source : La crise agricole vue des rayons (2) | Olivier Dauvers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *