Une histoire qui se répète dans les campagne depuis un demi-siècle. Reportage sonore en format court.

C’est dans les années 60 qu’ils ont délaissé les binettes pour se tourner vers le DDT, poussés par la conjoncture économique et les belles paroles des commerciaux. « Les commerciaux de chez Bayer et compagnie venaient dans les coopératives agricoles. L’un a dit du Decis : “On pourrait en boire !” Et les gens le répétaient aux agriculteurs. »Il faut du temps avant de réaliser que quelque chose cloche. Les cancers se déclarent dans les années 80. « A Signy, les gens décédaient assez rapidement après la retraite. Il n’y a qu’à regarder le nombre de veuves qu’il y a dans le village. »

Source : Peste acide : « De l’engrais, de la drogue, de l’engrais… » – Rue89 – L’Obs