Crise aviaire : mesures d’indemnisation et de soutien

coin-coin

La crise aviaire va toucher l'ensemble de la filière dont le poids économique est très important dans le département du Gers.

La Préfecture du Gers met à disposition de tous les acteurs de la filière, que ce soit en amont comme en aval un document qui regroupe toutes les informations nécessaires pour obtenir aide et soutien pendant la période de vide sanitaire.

Au niveau national, ce sont 110 millions d’euros d’aides qui sont prévus pour les producteurs de palmipèdes et d’autres volailles impactés. Les éleveurs doivent déposer pour le 22 avril dernier délai, une demande d’indemnisation auprès de la DDT. Le calcul des pertes estimées se fera sur la base du nombre d’animaux non produits et d’un forfait fixé pour chaque type de production. Une avance correspondant à 50% de la perte estimée sera versée d’ici la fin mai et le solde lorsque l'impact réel sera connu.
À cela s’ajoutent 20 millions d’euros d’aides à destination des accouveurs, qu'ils soient implantés dans la zone de restriction ou en dehors de celle-ci, qui seront également déployées en mai.
Pour l’aval, les aides pour les entreprises touchées par les mesures de dépeuplement représenteront au niveau national un effort de 120 millions d’euros. Elles prennent d'une part la forme d’un dispositif d’apport de trésorerie pour les PME-PMI avec différé de remboursement de 2 ans, qui pourra être transformé en subvention après confirmation des pertes 2016 dues au dépeuplement.

Source : Crise aviaire: Mesures d'indemnisation et de soutien, Chambre de Commerce et d'Industrie du Gers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *