« Escale en Armagnac » premier film d’une série sur le Gers

Affiche escale en Armagnac

La richesse et la diversité du Gers m’ont donné envie de consacrer davantage qu’un seul film au département. J’ai choisi de lancer une collection dont chaque film s’attachera à un territoire géographique : l’Armagnac, la Lomagne, le Pays d’Auch, le Val d’Adour, Arrats & Saves et l’Astarac.

Des territoires qui ont bien entendu beaucoup de choses en commun, mais qui affirment aussi fièrement leurs spécificités. Des différences complémentaires, comme les couleurs d’une même palette, qui dessinent un portrait sensible et coloré du département.

Rémi Nelson Borel au sujet du projet Voyage dans le Gers

Ce projet est le fruit d’une initiative personnelle de l’artiste et non pas le résultat d’une commande. L’objectif de Rémi Nelson Borel est de donner envie de venir dans le Gers qu’il aime. Pour traiter son sujet – l’Armagnac – en à peine plus d’une heure, l’auteur a fait des choix. À savoir, privilégier le patrimoine architectural et environnemental et la vie dans la campagne gersoise. Or, quand on fait des choix, on renonce à ce qui n’est pas choisi. C’est ainsi, que, bien qu’il ait filmé des courses au circuit de Nogaro, il n’a pas intégré la séquence dans le film. Il semble qu’il ait pensé que cela aurait altéré l’ homogénéité « patrimoine plus campagne » de celui-ci.

Source : Projection à Nogaro d’« Escale en Armagnac » – Le journal du Gers

Escale en Armagnac – Bande-annonce from La forge aux Utopies on Vimeo.

Premier des six films de la collection “Voyage dans le Gers”, ce documentaire a été tourné ces derniers mois. Des Bandas de Condom au circuit de Nogaro, des arènes d’Estang au festival D’Artagnan de Lupiac, du cloître de Flaran aux ruelles du vieux Cazaubon, l’ensemble du territoire a été parcouru. À travers des séquences variées, “Escale en Armagnac” montre le territoire sous toutes ses facettes : le patrimoine et la gastronomie bien sûr, mais aussi la culture, le sport ou encore l’environnement.

Retrouver la fiche du film sur Sens Critique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *