Nostalgie de la gare

Des états généraux, une consultation en ligne, on pourrait penser que les élus de la Région ont commencé à prendre la mesure du délabrement absolu de l’aménagement des territoires ruraux, de leur enclavement — voire de leur abandon — de la nécessité d’anticiper l’inflation prévisible du poids des énergies fossiles dans les besoins de déplacement et de la nécessité de les rationaliser en cessant d’éloigner toujours plus les services publics des citoyens qui en ont besoin…

Mais en répondant au questionnaire, on a tout de même la terrible impression qu’on ne change pas un logiciel qui perd aussi facilement. Il s’agit en fait bien plus d’avaliser et de légitimer la priorité au confort et à la vitesse des 10% les plus favorisés de la population — les hauts revenus de centre-ville — que d’avoir une réflexion plus globale sur les besoins de l’ensemble des citoyens, à commencer par ceux qui ne peuvent plus consacrer l’essentiel de leurs revenus à des déplacements laborieux, en engorgement en constante augmentation, pour une qualité de vie médiocre.

Heureusement, il existe dans le questionnaire un tout petit espace de libre réponse que nous vous invitons à garnir copieusement !

L’aménagement du territoire, les liaisons transversales, les facilités d’accès aux gares et aux aéroports, autant de problèmes abordés par les usagers. C’est pour mieux répondre à ces problèmes que la région a lancé ces états généraux. Chaque citoyen peut apporter sa contribution. Les personnes qui ne peuvent assister à aucune des réunions prévues peuvent remplir jusqu’au 8 juillet le questionnaire en ligne sur www.regionlrmp.fr/rail

Source : Rail et intermodalité : la parole aux usagers – 04/05/2016 – ladepeche.fr