Sélectionner une page

 » Sur les deux ou trois derniers mois, il y a autant de producteurs à accompagner que sur toute l’année 2015. Ce que l’on vit est inédit « , déclare Stéphanie Pageot, présidente de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB). Et l’ampleur du mouvement devrait s’accentuer au mois de mai car c’est l’époque où les éleveurs décident en général ce type de changement ! La Fnab s’attend à un véritable boom des demandes de conversions.Trop de demandes de conversions et pas assez d’aidesLa forte progression de la consommation et donc de la demande de produits bio, la volonté de protéger l’environnement et de proposer des produits sains, mais surtout les crises qui touchent le secteur agricole… sont autant de raisons qui poussent aujourd’hui les agriculteurs conventionnels à se tourner vers le bio. Problème : les aides à la conversion ne suivent pas.

Source : Boom des conversions en agriculture bio : les aides ne suivent pas – Bioaddict

D’un autre côté, pourquoi continuer à soutenir des méthodes de production non seulement obsolètes mais surtout structurellement déficitaires?