Festival Spirale à Histoires

Un pari fou — celui de la culture de qualité et pour tous dans la grande ruralité — que nous avons pratiquement suivi depuis le début et qui résiste à l’usure du temps, aux changements d’échelle, de lieu, d’époque et continu à participer activement à la vie locale gasconne.

Avec des spectacles «spécial jeune public» et d’autres «tout public», avec, samedi et dimanche après-midi, le manège «écolo», la médiathèque de Riscle s’installe au cœur du festival (livres, kamishibaï, coin douillet, lectures libres ou proposées pour petits et grands), les enfants ne sont pas un simple label annoncé, mais un vrai parti pris. Parce que les habitudes culturelles doivent se prendre dès l’enfance, parce que l’art dans tous ses aspects permet de former sans doute ce que l’on appelle l’ouverture d’esprit, le festival peut se vivre en famille. De plus, les artistes prennent plaisir dans la rencontre, ils ne viennent pas simplement pour «jouer» leur spectacle. Ils s’installent sur le site du festival pour tout le week-end, histoire de rencontre, d’accessibilité et de partage avec le public, les bénévoles et les autres artistes présents.

Source : Spirale à Histoires s’ouvre aux scolaires – 09/05/2016 – ladepeche.fr