Rendre la RN21 payante

Il est certain qu’une fois que les riverains n’auront plus accès à la route nationale (qu’ils ont financée avec leurs impôts) qui traverse leurs villages, le transit sera beaucoup plus fluide pour les 10 ou 20 % de la population les plus aisés, ceux qui sont prêts à payer pour gagner quelques minutes.

Sans compter que le PPP promet en substance que les bénéfices iront dans la poche des concessionnaires et que les déficits seront directement compensés par l’ensemble des contribuables, y compris et surtout ceux qui n’auront pas les moyens d’emprunter la nouvelle voie royale.

Cerise sur le gâteau : l’axe principal devenant payant, automobilistes et fret de marchandises près de leur argent iront s’entasser sur le réseau secondaire qui n’est absolument dimensionné pour accueillir ce très prévisible engorgement de circulation.

Voilà donc une bien étrange conception de l’aménagement du territoire où une poignée de privilégiés pourront se payer un accroissement de leur vitesse de transit — donc sans aucune retombée pour l’économie locale, puisqu’il s’agit concrètement de traverser plus vite — aux dépens du reste de la population qui, elle, verra ses temps de trajet quotidien augmenter sur des voies dont l’inadaptation laisse penser qu’elles deviendront particulièrement accidentogènes en surusage!

«C’est pour ça qu’on se dit qu’on pourrait faire un partenariat public-privé», souligne M.Doligé. Selon les éléments développés lors du colloque, tout ou partie de la RN21 ainsi doublée pourrait être concédée, «c’est-à-dire à péage.»

Source : «La RN21 en 2×2 voies, ça n’avance pas…» – 03/06/2016 – ladepeche.fr

2 réflexions sur “Rendre la RN21 payante

  1. Sinon, pour information, Limoges-Tarbes se fait en 4h17 via Toulouse ou 4h47 via Bordeaux : pour du transit interrégional, on ne voit pas trop l’intérêt de privatiser un nouvel axe nord-sud…
    Pour de la desserte locale, le gain de temps est nettement plus limité et sans commune mesure avec le coût de l’ouvrage et les nuisances générées pour l’ensemble de la population riveraine.

    Donc cet axe n’est pas d’intérêt public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *