10% des effectifs menacés au nom du désendettement et un renforcement du pôle gersois en perspective.

L’implantation d’un nouveau site, situé en premier couronne toulousaine, sera donc décidée d’ici la fin de l’année, probablement du côté de Blagnac ou de Colomiers. Le groupe y installera un nouveau centre d’usinage, pour un investissement estimé à 20 millions d’euros. Une centaine de salariés y prendra place, « et à terme, deux fois plus ». La production industrielle qui ne sera pas assurée dans la Ville rose sera déplacée à Gimont, dans le Gers, et à Liposthey, dans les Landes. Une implantation « pour les petits assemblages à faible valeur ajoutée est prévue en Bulgarie ».

Source : Aéronautique. Après sa dette, Latécoère restructure son outil industriel – ToulÉco