Piqué par des frelons asiatiques dans son jardin d’Aignan José Bétous n’a pas survécu. Dix mois après ce drame, sa fille Laetitia rappelle que c’est bien malgré lui, tout simplement en tondant la pelouse aux côtés de sa petite-fille âgée de 10 ans que son père a mis éruption un essaim dont il ignorait la présence. Comme en attestent les nombreuses coupures de presse que Laetitia a compilé ces derniers mois, son père n’est qu’une des nombreuses victimes de ce frelon «importé» de Chine en 2004. «Il est désormais classé danger sanitaire 1re catégorie en France mais les pouvoirs publics n’en font pas grand cas» regrette-t-elle. Aussi «pour que la mort de papa ne s’oublie pas et que le danger que représente cette bestiole pour l’homme et la nature ne soit pas passé sous silence», Laetitia a décidé de créer SOS Frelons asiatiques, une association vouée à la prévention ainsi qu’au financement de la destruction des nids pour les personnes qui n’en ont pas les moyens.

Source : Son combat contre le frelon asiatique qui a tué son père – 17/06/2016 – ladepeche.fr

Enregistrer