L’usine de surgelés Labeyrie est-elle menacée de fermeture ?

Lur Berri qui s’est déjà tristement distingué dans la calamiteuse gestion de Spanghero qui avait conduit au scandale de la viande de cheval, est en difficulté dans sa gestion de Labeyrie.

Après Comtesse du Barry rachetée et plus ou moins digérée par Delpeyrat, elle-même rachetée par Maïsadour, est-ce que tous les fleurons de l’agroalimentaire gastronomique gascon doivent succomber aux appétits de coopératives agricoles qui veulent se faire plus grosse que le bœuf?

«Ce qui est certain, c’est que l’on comprend bien que Lur-Berri a lancé ce plan d’économie – qui prévoit aussi de couper une partie de l’usine où sont stockés les cartons pour la vendre afin de payer moins de taxe foncière – dans l’espoir que PAI Partners réinjecte de l’argent dans la société.» Des «économies de bouts de chandelles, pestait le même salarié, qui n’empêchent pas le groupe de continuer à louer 914 000 € par an son siège social dans un cossu bâtiment, boulevard Haussmann, à Paris.»

Source : L’usine de surgelés Labeyrie est-elle menacée de fermeture ? – 28/06/2016 – ladepeche.fr

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *