Elément fondateur de la construction européenne, la PAC n’assure plus ses missions essentielles. En abandonnant la régulation des productions et des marchés agricoles, l’UE s’est rendue encore plus dépendante pour son approvisionnement alimentaire. Les agriculteurs sont contraints de vendre à perte malgré les nombreuses aides européennes. C’est injuste et cela ressemble à de la maltraitance humaine dans nos campagnes. Les produits agricoles ne doivent jamais être considérés comme de simples marchandises librement échangeables, soumises à la spéculation. Tout simplement car ils répondent à un besoin premier de l’humanité, s’alimenter.

Source : Les courriers officiels – Groupe Communiste, Républicain et Citoyen