Sélectionner une page

Une extension du champ d’étude confirme  également que l’aire urbaine de Toulouse se raccroche à l’aire urbaine de Bordeaux tandis que l’aire de Montpellier, plus autonome, est plus orientée vers le réseau Marseille-Aix. Cette étude confirme que  la réforme territoriale s’est fondée sur deux logiques différentes qui, ici se sont avérées contradictoires. L’affirmation des métropoles, avant leur banalisation actuelle, fondait l’affirmation du rôle structurant de Montpellier, alors que la fusion des régions associant deux métropoles qui se tournaient le dos ne se fondait comme cela a été mis en évidence sur aucune logique

Source : Michel Abhervé » Blog Archive » L’Occitanie, une union contre-nature avec deux métropoles qui se tournent le dos