Sélectionner une page

Atelier-tournage au quartier «prioritaire» du Grand Garros, à Auch, animé par Tamara Erde, réalisatrice du documentaire «This Is My Land». Photo Ciné 32

Par-delà les énergies déployées localement pour faire subsister le cinéma en salle en des contrées si rurales, pèse aussi la remarquable entreprise de mutualisation des moyens et des enthousiasmes qui relie les quinze établissements du Gers, tous labellisés art et essai, instruite voilà bientôt quarante ans par les forces vives de l’association Ciné 32 depuis Auch – préfecture de l’un des dix départements les moins peuplés de France, l’un des rares, aussi, à ne pas subir la loi d’un multiplexe siglé. Mis en réseau comme s’ils ne formaient qu’une seule enseigne, dont chaque salle, plutôt que de s’en trouver vassalisée, conserverait ses prérogatives, tous partagent ainsi de longue date les mêmes instances de programmation, de négociation des copies ou encore de rotation des films entre Mirande, Marciac ou Nogaro.

Source : A Auch, un cinéma solidaire – Culture / Next

Enregistrer