Une main tient des végétaux déséchés

Dans les autres régions, 54% du total des réservoirs « affichent des niveaux modérément bas à très bas. C’est notamment le cas de la Bretagne, des pays de la Loire, de la partie ouest de la Normandie, du grand Massif Central et de la plupart des nappes du bassin Adour-Garonne, lesquelles « présentent des niveaux plus bas que la moyenne à cause d’une recharge hivernale assez réduite ». Voilà de quoi inquiéter le monde paysan dans une région largement tournée vers la culture du maïs irrigué.

Source : Certaines régions pourraient manquer d’eau cet été | L’Humanité

Enregistrer