Sélectionner une page

Ainsi, concernant l’Agence nationale pour la cohésion des territoires, dont la création promise par Emmanuel Macron a créé la surprise, l’ancien sénateur du Cantal a précisé que la réflexion « commence tout juste » et qu’elle pourrait « aboutir dans les prochains mois ». « Il nous appartiendra de mettre en place un moyen de financement », a-t-il souligné, sans donner davantage de détails.

« On connaît les demandes qui remontent des collectivités et sont de plus en plus fortes, hors métropoles, car elles n’ont pas les moyens d’ingénierie suffisants pour mener nombre de projets. Cela peut-être un des axes sur lequel cette structure interviendra, en essayant de ne pas créer un nouvelle usine à gaz », a souligné le ministre. Le sénateur LR de Haute-Saône, Michel Raison, lui a plutôt suggéré de « transformer son ministère en instance ministérielle, plutôt que de créer une agence qui n’aura pas de finances et ne pourra pas faire grand chose ».

Source : Baisse du nombre d’élus, déserts médicaux… Jacques Mézard tente de déminer le terrain

Enregistrer