Il y a dix ans, 67% de la population française accordait de l’importance à la préservation de l’environnement dans leurs actes d’achat, contre 89% en 2015 et désormais 92% en 2017. Aujourd’hui, ils sont aussi 82% à accorder de l’importance au développement d’une agriculture biologique. Des chiffres qui soulignent les nouvelles attentes des Français pour une agriculture d’avenir, basée sur le respect de l’environnement et du bien-être animal, même si le bio est loin d’être une garantie en ce domaine, comme le soulignait récemment Libérationdans un article sur la souffrance animale dans la filière viande bio.

Source : Les Français consomment toujours plus de bio, mais gare à la pénurie – EURACTIV.fr

C’est dommage, tout de même, d’avoir d’un côté, un marché totalement florissant avec une demande massive et une prise de conscience de fond et de l’autre, des pouvoirs publics qui coupent les aides aux agriculteurs qui se convertissent au bio pour s’adapter, non?

Enregistrer