Agriculteur âgé vu de dos

Il y a quelques années, une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) français révélait que le taux de suicide chez les agriculteurs était 20 % plus élevé que dans la population générale. Entre 2007 et 2009, un agriculteur s’est suicidé tous les deux jours en France.
Une nouvelle étude indique qu’en 2009, les agriculteurs entre 55 et 64 ans ont un taux de suicide de 64 sur 100 000. En comparaison, le taux de suicide moyen chez les hommes français est de 19 sur 100 000, selon l’Organisation mondiale de la Santé.
Les plus touchés sont les petits exploitants, les détenteurs d’exploitation à titre individuel, et non sociétaire et les exploitants dont l’entièreté des revenus provient de l’agriculture. Ces catégories sont également celles qui sont les plus vulnérables face au risque financier et à l’isolation sociale.

Source : Le drame du suicide continue de frapper l’agriculture française – EURACTIV.fr