Tom Enders, président d'Airbus

Tom Enders, le PDG d’Airbus, a décidé de prendre les devants, anticipant une bourrasque politico-médiatique dans les prochains jours, à propos des enquêtes en cours sur les pratiques commerciales du géant européen de l’aéronautique. Le patron s’est fendu vendredi 6 septembre d’une lettre aux salariés pour les prévenir que l’entreprise s’apprêtait à traverser « des moments turbulents et déroutants », ont confirmé des salariés de l’avionneur.
Tom Enders se réfère aux enquêtes en cours. En août 2016, le Serious Fraud Office (SFO) organisme britannique chargé de la lutte contre la corruption et le Parquet national financier (PNF) français avaient annoncé l’ouverture d’une enquête pour des soupçons de fraude, de corruption et de rétrocommissions illégales versées sur le marché de l’aviation civile outre-manche.

Source : Airbus visé par des enquêtes pour corruption, Tom Enders dans la tourmente – ToulÉco

Vu l’extrême dépendance de l’économie régionale au secteur aéronautique, une affaire à suivre…