Canards à foie gras

La production dans ce pré gersois reprend après des mois d’arrêt. Le manque à gagner se chiffre en dizaine de milliers d’euros. Laurent Peres vient a peine de toucher les dernières aides de l’état. Pour repartir du bon pied et ne plus revivre ce cauchemar, il a investi dans des bâtiments de confinement au cas où et dans la biosécurité.
Avec le retour des palmipèdes, c’est tout un département qui renaît et il était temps pour l’économie gersoise. Il y a, dans ce département, 1350 éleveurs gaveurs. Chaque année, 4,5 millions de canards gras sont élévés dans le Gers et 3000 tonnes de foie gras sont produites.

Source : Dans le Gers, la filière du gras est en convalescence à 3 mois des fêtes – France 3 Occitanie