Médecins edvant l'entrée des urgences de l'hôpital

Rien ne va plus aux urgences des centres hospitaliers du département du Gers : les médecins urgentistes menacent de démissionner en bloc ! Hier matin, dans la foulée d’une réunion à huis clos, ils en ont fait part à la direction du centre hospitalier auscitain lors d’une rencontre à laquelle participait la présidente de la commission médicale d’établissement (CME). «Nous estimons que la qualité et la sécurité de prise en charge des patients ne seront plus assurées à partir du premier novembre», expliquent collectivement les médecins.

Source : Les urgentistes menacent en bloc de quitter le bloc – 12/10/2017 – ladepeche.fr

Nous doutons sérieusement de l’efficacité du plan croustades du département du Gers pour pallier aux difficultés nombreuses et sérieuses rencontrées par les soignants dans l’exercice de leurs fonctions. Nous continuons aussi à penser que la création de bourses d’études départementales assorties de conditions d’exercices à destinations des aspirants soignants locaux motivés et peu argentés aurait, en quelques années, un impact décisif sur le recrutement de soignants en zones rurales.