Tracteur pulvérisant des produits dans des vignes

Pour Jean, c’est tout de même une satisfaction : « On a la preuve que mes cancers résultent de mon activité. Et donc, des pesticides ». Mais le chemin a été long : « Pendant un an, j’ai fait des batteries d’examens. La Sécurité sociale a examiné mon cas. Les médecins sont même venus sur mon ancienne exploitation ».
Et finalement, le lien de cause à effet a pu être validé. Ce que certains contestent encore : « Je vois toujours des ouvriers qui pulvérisent sans protection, témoigne Jean. Et certains “viti” refusent de considérer un lien entre produits phytosanitaires et maladie. Il faut que ça change. »

Source : Pesticides dans les vignes en Charente : des cancers enfin reconnus – Sud Ouest.fr