Stand de découpe d'un canard gras

Le porte-parole des Canards en colère, ce collectif créé l’année dernière pour défendre les intérêts des professionnels, a fait ses comptes. Il évalue entre 35 et 40 % le nombre d’entreprises qui s’apprêtent à mettre la clé sous la porte dans le Sud-Ouest, et à 60 % seulement le taux de la production qui a redémarré à ce jour. Et il dénonce un Etat mauvais payeur. « Tout le monde n’a encore pas été indemnisé. Il manque le versement de 20 % des aides promises pour cette année, donc on est toujours très en colère. Et on a l’impression que pour avoir ce qui était promis par le gouvernement précédent il va falloir se lever tôt ! »

Source : Dans le Gers, la filière du foie gras en convalescence à l’approche des fêtes – Wikiagri.fr