De jeunes agriculteurs lancent leur épicerie locale et participative

Quatre jeunes agriculteurs bretons ont imaginé un concept d’épicerie locale paysanne et collaborative : Élocop. Regroupés au sein d’une association, ils proposent des produits locaux, garantis sans OGM et sans antibiotiques, issus de filières de production durable. En attendant l’ouverture du magasin, courant 2016, qui sera le premier de ce type dans le Pays de Morlaix,

Choisissez votre mousquetaire de l’innovation

Le 21 avril 2016, la nouvelle édition des Trophées des Mousquetaires de l’Innovation récompensera les entreprises du Gers qui se distinguent par leurs démarches innovantes, dans tous les secteurs d’activité.

L’idée de mettre en lumière des entreprises gersoises est bien sûr intéressante en soi, mais la nouveauté de cette année est de permettre aux internautes de choisir parmi les 12 finalistes celui qui aura le prix du public,

Le paradoxe du locavore

Marché local

Intéressante enquête qui nous vient tout droit de Belgique sur les attentes des consommateurs. Un peu lassés par le bizness du bio où des prix stratosphériques ne garantissent finalement plus rien d’autre que les profits des revendeurs, les citoyens recherchent des moyens simples de se fournir en priorité auprès des agriculteurs de leur territoire.

Gers Développement présente ses résultats

Depuis sa création, Gers Développement a accompagné l’implantation de 21 projets industriels qui ont généré la création de 286 emplois, et l’installation de 236 entrepreneurs indépendants Soho-Solo, soit 570 nouveaux habitants sur le territoire. A ce jour, il y a 322 membres dans le réseau Soho-Solo Gers qui sont installés dans 168 villages.

Crise aviaire : une première aide régionale de 4,5 M€ annoncée

Première séance pour la toute nouvelle région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et vote autour de l’urgence de l’aide financière à une filière qui risque de se retrouver sinistrée par la politique de vide sanitaire (dont l’efficacité restera à prouver dans le temps!).

Sur le terrain, de nombreuses petites exploitations sont menacées de cessation de paiement,

Quand l’épicerie bio vient à vous

Lutter contre la désertification rurale, c’est aussi proposer des services intelligents qui vont à la rencontre des gens.

Cette épicerie itinérante, qui débute ses tournées ce jeudi 3 mars 2016, offre un débouché à 25 producteurs alsaciens ou lorrains. La boutique est installée dans un grand bus tout neuf. Elle assurera des tournées régulières autour de Haguenau,

La crise agricole vue des rayons (2) | Olivier Dauvers

Même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, nous continuons à vous inviter à suivre les questions agroalimentaires, mais du point de vue des grandes surfaces. Un complément d’information indispensable sur un site hautement recommandable.

Après, nous passerons notre tour quant à ce que nous inspire les vins aromatisés. Mais franchement, si vous aimez ça,

L’esclavage de la voiture en milieu rural

L’absence de transports en commun ne pénalise pas que les populations fragiles ou pauvres que les pouvoirs publics ont fortement tendance à oublier ou mépriser lors de leurs décisions relatives à l’aménagement des espaces ruraux. Le tout-voiture obligatoire est une charge financière qui pèse très fortement sur le budget de l’ensemble des ménages. La voiture individuelle est actuellement le moyen de transport le plus couteux et le moins efficace possible.

La boucherie participative de Barcelonne-du-Gers

Les bonnes nouvelles s’étant faites rares cette année, il est effectivement de bon ton de terminer avec une histoire positive!

Cela faisait 20 ans que le village gersois n’avait plus de boucherie. Pour rouvrir un commerce, les trois associés parviennent très rapidement à récolter 10 000 euros via internet.

Une innovation gersoise pour des routes plus économes et plus durables

Avec sa population très dispersée sur un territoire très rural, le Gers est peut-être bien recordman des kilomètres de route par habitant, ce qui pèse très lourdement sur le budget des collectivités locales.

Baptisée Ecofast, la méthode offre des avantages multiples qui ont séduit le Conseil départemental, pour l’entretien de sa voirie. «On utilise seulement 20 kg d’enrobé au m2,

Scop Ethiquable : découverte d’une entreprise solidaire

Ethiquable est la démonstration intéressante que l’on peut faire des affaires en étant à la fois en zone rurale et à la recherche d’un modèle économique et de management complètement différent.

La Scop Ethiquable de Fleurance, c’est 61 salariés, 20 millions de chiffres d’affaires en 2015, en croissance de 24 % par rapport à 2014,

Le nouveau plan de Touraine contre les déserts médicaux

urgencesMême s’il existe un problème général de numérus clausus — c’est-à-dire de l’idée folle que l’on peut faire pression à la baisse sur la demande de soin en restreignant l’offre — la désertification médicale n’est pas un problème isolé issu d’un tropisme inné des professions médicales pour les zones urbaines.

Désertification médicale, un acte pas si gratuit!

Avec une population vieillissante, l’offre médicale continue de se réduire dans le Gers, poussée par une logique de concentration et de rentabilité antinomique avec toute politique réelle de santé publique.

L’ouest Gersois est une zone très rurale, à plus de 30 minutes de route du centre urbain le plus proche et totalement dépourvue de transports en commun.

Ils soutiennent les porteurs de projets de plus de 45 ans

Dans un contexte où il faut travailler de plus en plus tard et où les entreprises gardent des réflexes de recrutement d’il y a 50 ans, il est encourageant de voir que les plus de 45 ans ne sont plus considérés comme finis pour la vie active.

L’association a voulu aller plus loin dans sa vocation de financeur des entrepreneurs en s’engageant dans une opération nationale visant à apporter un appui renforcé aux demandeurs d’emploi de plus de 45 ans.

Comtesse du Barry : les salariés licenciés ne lâchent rien

Face à la logique industrielle, voire financière, les intérêts des salariés passent systématiquement à l’arrière-plan. Pourtant, les salariés sont aussi des consommateurs… ou comment la logique du profit maximum finit toujours par scier la branche sur laquelle elle est assise.

Les salariés de la Comtesse du Barry, dont 24 sur 26 font l’objet d’un licenciement après la fermeture de la production à Gimont,

Etude INSEE : La restauration rapide en forte progression

the-van-stephen-frearsOn y apprend sans surprise que depuis le début de la crise, les toutes petites entreprises de fast food sans salarié sont en forte progression. Ce qui est un indicateur féroce de la profondeur de cette crise. En effet, les autoentrepreneurs du kébab, du sandwich ou de la pizza tentent juste de trouver une alternative viable à un chômage sans horizon de sortie.

Destruction totale programmée de l’entreprise Comtesse du Barry

Il faut toujours se méfier des rachats industriels, surtout quand l’acheteur jure la main du le cœur qu’il ne va rien changer.

En attendant, les politiques de concentrations industrielles continuent à détruire de l’emploi et à appauvrir à peu près tout le monde. Dans ce cas précis, il s’agit du démantèlement d’une entreprise centenaire profitable et de l’appauvrissement d’un territoire déjà fort peu industrialisé.

Vers un plan social à La comtesse du Barry de Gimont

Donc, la question était, en gros : «êtes-vous d’accord pour perdre une partie de votre salaire et tous vos avantages sociaux acquis tout au long de votre carrière en échange de 90 kilomètres de trajet domicile-travail supplémentaires par jour?»

Bizarrement, les salariés n’ont pas été enthousiastes…

La ligne de production de La Comtesse du Barry va quitter Gimont pour Fleurance,

La fin de la paysannerie

Un vieil article très intéressant sur les mutations industrielles de l’agriculture et leurs conséquences à venir… et donc présentes.

Eleveur, j’ai vu de près la fin du blitzkrieg dont a été victime le monde rural et agricole dans les pays développés. On a cassé la civilisation paysanne, ou du moins ce qui en restait.

Périscolaire : payant, comme prévu!

Il n’y a que les naïfs qui n’ont pas vu arriver le loup du périscolaire dans la bergerie de l’école publique gratuite pour tous. Depuis le premier jour, il était évident qu’il s’agissait pour l’Éducation nationale d’externaliser une partie de ses obligations scolaires pour en faire supporter le coût, dans un premier temps par les collectivités locales,

La malédiction des phosphates : dans les coulisses polluées et désertifiées de l’agriculture chimique

Comme d’habitude, un très bon papier de nos amis de Bastamag sur les ravages d’une agriculture qu’on nous a vendue comme incontournable.

À rapprocher des mouvements de contestations des éleveurs, étranglés entre des investissements totalement hors de proportion avec les bénéfices qu’ils peuvent attendre légitimement de leur activité et les prix, délibérément indigents,

Sud-Ouest tourne définitivement la page du Gers

Depuis plusieurs années, le lectorat gersois du quotidien régional Sud-Ouest se réduisait comme peau de chagrin. Tourné vers la métropole régionale de Midi-Pyrénées, l’est gersois, jusqu’à Auch ne lisait pratiquement plus le concurrent bordelais. La Dépêche du Midi règne à présent en maitre sur le département, en dehors de nouvelles périphériques du Phare Ouest gersois en appendice de l’édition landaise.

Mis en cause pour corruption, le patron du groupe chinois qui a racheté l’aéroport de Toulouse aurait disparu

C’est ballot!

A Toulouse, l’annonce de la « disparition » de Poon Ho Man a déclenché la réaction du collectif contre la privatisation de l’aéroport Toulouse-Blagnac : « Il s’agit d’un événement considérable. Cette nouvelle, si elle est avérée, écrit le collectif dans un communiqué, doit faire réfléchir le gouvernement qui ne nous a toujours pas communiqué le pacte d’actionnaire qui lie l’Etat avec CASIL Europe,

Les soldes d’été ont-ils toujours un sens ?

La véritable question, toujours éludée, est plutôt de savoir si les soldes existent encore vraiment. Alors que les magasins sont censés brader les invendus, nombreux sont les consommateurs qui se sont rendus compte de pratiques pour le moins… discutables.

Il n’est pas rare de constater que dans les semaines qui précèdent les soldes,

Un nouveau «partenariat» pour les montres Lip

Quiconque avec un minimum de culture industrielle sait que lorsqu’on concentre les chaînes de fabrication sur un site, c’est pour « rationaliser » la production… en réduisant les frais, et donc, en liquidant le site « excédentaire ».

Et c’est une histoire qui commence toujours par l’affirmation la plus absurde qui soit : « non, cela n’aura pas d’effet sur l’emploi ».

Elles lancent leur Sudouesterie

Une initiative intéressante pour promouvoir la Gascogne au-delà des seuls clichés habituels et des produits traditionnels.

«On voulait aller au-delà de l’image ‘sud-ouest = foie gras et pâté’». Elsa Darquier et Anne-Laure Lestage, deux Auscitaines de Paris, sont en passe de réussir leur pari. Dans moins de deux semaines, elles lancent leur concept,

Newer entries
Older entries