La crise agricole est d’abord et surtout une crise du sol

Champs fleuri avec tracteur chargé de produits phytosanitaires

Année après année, la crise agricole s’intensifie : des rendements au plus bas dans la moitié Nord de la France suite à la pluviométrie tropicale du mois de mai puis la sécheresse consécutive de l’été 2016. Pourtant, le changement climatique n’est pas le seul responsable de ces désastres agricoles. En réalité,

Quand le gouvernement et la FNSEA redessinent la carte des cours d’eau

Petit cours d'eau sur paysage vallonné

La création en 2006 de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), chargée de la police de l’eau, annonce-t-elle la fin de l’impunité pour les pollueurs ? Possible. En 2010, une circulaire du ministère, alors de l’Écologie, durcit le ton : « Il est impératif de consolider la pratique des contrôles et de mieux coordonner l’intervention des services et établissements chargés des polices de l’eau et de la nature. 

Action renforcée contre les produits chimiques agricoles

Restrictions sur le Bisphénol A, les néonicotinoïdes, les épandages, information du public: la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, renforce l’arsenal contre l’usage des produits chimiques, avec plusieurs initiatives présentées mardi pour éliminer peu à peu ces produits. Avec la campagne « Zéro pesticide: c’est mille fois mieux pour ma santé et pour notre planète »,

Pesticides: les ventes reculent en France pour la première fois depuis 2008

Avant de reculer de 2,7% entre 2014 et 2015, cet indicateur avait progressé de 9,4% entre 2013 et 2014. Entre la période 2012-2014 et 2013-2015, il a progressé de 4,2%. Mais il avait augmenté de 5,8% entre 2011-2013 et 2012-2014. L’association Générations Futures a souligné que le recul annuel des ventes de pesticides était beaucoup plus prononcé en zones non agricoles (-14%),

Production alimentaire : « Nous avons divisé par 25 notre efficacité énergétique »

quelle insulte à l’intelligence humaine que notre manière de produire de la nourriture, dans les pays dits développés. En 1940, avec une calorie fossile nous savions produire 2,4 calories alimentaires. Aujourd’hui, il nous faut 7 à 10 calories fossiles pour produire 1 seule calorie alimentaire : nous avons divisé par 25 notre efficacité énergétique,

Qu’est-ce que le biocontrôle?

Le biocontrôle est un ensemble de méthodes de protection des végétaux par l’utilisation de mécanismes naturels. Seules ou associées à d’autres moyens de protection des plantes, ces techniques sont fondées sur les mécanismes et interactions qui régissent les relations entre espèces dans le milieu naturel. Ainsi, le principe du biocontrôle repose sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs plutôt que sur leur éradication.

Pain, agriculture, restaurant, démocratie… À Mâlain, on invente l’alternative totale

Dans ce village de Côte-d’Or, un groupe animé par l’envie de reconnecter l’agriculture au territoire fait grandir un projet autant agricole que culturel, mêlant vignoble bio, culture du houblon, élevage de poules, mais aussi café associatif, habitat participatif ou encore université populaire. Reportage photographique.

Source : Pain,

Maraichage bio, permaculture et agroforesterie

« Ici, on s’oriente vers des techniques de jardinage naturel et d’agroforesterie. À terme, l’idée est de créer un système auto-fertile et autonome, avec beaucoup moins d’intrants, un peu d’ombre légère, des nutriments et de l’eau puisés par les racines des arbres. Certains d’entre eux sont des légumineuses qui fixent l’azote de l’air dans le sol.

Les néo-paysans passent à l’attaquent et creusent leur sillon

agrisense001

 

Alors que notre système agricole et alimentaire montre ses limites, des femmes et des hommes paysans développent des solutions pour construire un nouveau modèle. Il est important de les mettre en avant, de créer un dialogue entre eux et les citoyens afin qu’ils créent des synergies. L’AgriSenseTour fait le pari de réunir toutes les bonnes volontés pour inventer un modèle agricole.

Pas de forages à Saint-Griède

15094974_1874992735974924_2549495808623678577_n

Le Collectif 32 Non au gaz de schiste et Bien Vivre dans le Gers renouvellent leur ferme opposition aux projets de forages de gaz et de pétrole dans le Gers, dont il est certain qu’il s’agit de gaz et de pétrole de schiste dont l’exploitation fait appel à la fracturation hydraulique,

Un centre d’expérimentation permanente pour éco-construire, habiter mieux et… sauver la planète – Basta !

 

Au cœur du Gers rural et agricole, une association sensibilise et accompagne les démarches d’éco-construction et de gestion de l’eau. Un long travail de terrain pour montrer qu’habiter mieux est à la portée du plus grand nombre. Comment bâtir sa maison en éco-construction, en s’appuyant sur les ressources locales et les artisans du coin  ?

Prix de la fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale

Le « Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale » a été créé par la Fondation du patrimoine et le laboratoire Ceva Santé Animale. Il bénéficie également du soutien d’un mécène particulier. Depuis 2013, ce prix est placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture.
OBJET DU CONCOURS Ce prix récompense des actions originales de préservation et de valorisation de races animales agricoles domestiques françaises à faible effectif* représentatives d’un patrimoine génét

Source : Prix de la fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale | Concours et prix | Fondation du Patrimoine

La PAC prétend encourager l’agriculture intelligente

Avec la demande croissante en produits agricoles et le besoin de protéger l’environnement, les autorités subissent une pression pour trouver des moyens innovants pour « produire plus avec moins ». En outre, la volatilité des prix sur les marchés agroalimentaires a souligné l’importance d’une amélioration de la compétitivité européenne à l’échelle mondiale pour que le secteur survive.

Publication du rapport sur les expositions professionnelles aux pesticides : mieux connaître et réduire les expositions | Anses

image-20160418-1504-wf21nl

En France, les personnes travaillant dans l’agriculture et potentiellement exposées aux pesticides constituent une population importante. En 2010, plus d’un million de personnes avaient une activité régulière en agriculture, auxquelles doivent être ajoutées plusieurs centaines de milliers de travailleurs non permanents, ainsi que plusieurs dizaines de milliers de stagiaires. Au-delà,

Consultation publique de la préfecture du Gers sur l’épandage de produits phytopharmaceutiques

La loi d’avenir pour l’agriculture promulguée en octobre 2014, permet aux préfets de département de préciser les conditions dans lesquelles les traitements phytosanitaires doivent être appliqués à proximité des établissements ou de lieux accueillant des personnes vulnérables. Pierre ORY, préfet du Gers, soumet un arrêté sur ce sujet à la consultation préalable du public,

Bassin Adour-Garonne : l’état d’urgence de l’eau est déclaré

eau

Le dérèglement climatique — à présent acté — est en train d’assécher certains bassins hydriques de l’hexagone. La disparition progressive des glaciers pyrénéens concerne en premier lieu le bassin Garonne-Adour, lequel se caractérise en plus par un usage immodéré de l’eau pour les activités agricoles et touristiques.

Le risque souligné par les rapporteurs est de cristalliser les conflits d’usages.

Deux fois plus de poids lourds dans les Pyrénées que dans les Alpes françaises

De nombreux Gascons ont constaté une nette augmentation du trafic de poids lourds en transit national et international sur nos routes pourtant souvent déclassifiées de nationales à départementales sous prétexte de dessertes essentiellement locales.

Il semblerait que ce « ressenti » ne vient pas de nulle part et que l’abandon du fret par la SNCF et l’envolée des tarifs des autoroutes privatisées ne soient pas étrangers à des nuisances que nous subissons et que nous finançons à fonds perdu.

Avis de tempête sur les Pyrénées catalanes

Même si les Gascons sont plutôt un peuple de collines, ils n’en restent pas moins très attachés à la beauté et à la diversité des territoires limitrophes de la Gascogne, comme les Pyrénées et son environnement unique.

Il ne faut pas s’y tromper, l’aménagement prévu dans les Pyrénées catalanes est le signal que,

Les pesticides, un fardeau économique

Le cout réel des nuisances de l’agriculture intensive a pendant longtemps été sous-estimé parce qu’externalisé sur le reste de la société civile.

La dépollution de l’eau est supportée essentiellement par les ménages pourtant fort peu pollueurs, la dégradation de la santé est supportée collectivement par la Sécurité Sociale et donc ses cotisants,

On respire autant de particules fines dans le Lot et le Gers qu’à Toulouse

Finalement, l’air n’est pas plus sain pour la santé dans le fin fond du Gers rural qu’au cœur de la métropole toulousaine. La faute aux activités agricoles, semble-t-il.

Enfin, les particules secondaires sont plus importantes au printemps sur le territoire de Toulouse et sur la zone rurale du Gers. Si la biomasse reste la première source de particules dans la vallée du Lot au printemps,

L’air du Gers pollué

Bien sûr, on ne s’en rend pas compte, vu qu’il n’existe qu’une seule et unique station de mesure de la qualité de l’air pour tout le département, à Peyrusse-Vieille.

Facile de rester en bonne santé quand on n’a pas de thermomètre pour mesurer la fièvre…

C’est clair qu’au niveau agricole, les émissions sont assez importantes.

Toujours plus!

Toujours la déconnexion avec la nature et l’environnement — et la société civile, en passant — au cœur des préoccupations agricoles gasconnes. Et toujours pas d’interrogations sur la pertinence de développer des monocultures qui ne sont pas adaptées au climat dans lequel on persiste à vouloir les maintenir.

Le maïs nécessite toujours plus d’irrigation parce que c’est une culture tropicale.

Older entries