Manifestation d'agriculteurs bio

Le nouveau ministre de l’Agriculture et les aides aux agriculteurs

Priorité au bio et aux mesures agro-environnementales

L’ancien sénateur du Cantal a voulu donner la priorité aux aides au bio et aux MAEC. L’ASP devra « initier les paiements en novembre 2017 pour les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et les aides à l’agriculture biologique pour la campagne 2015 », indique le ministère dans son communiqué.

Femmes de pays du Sud en train de moissonner à la main sur une terre aride

L’agriculture et le mythe libre-échangiste

Aujourd’hui, nous sommes dans une situation où l’on produit trop dans les pays du Nord à la fois au détriment de notre environnement, du tissu social rural, de l’emploi mais aussi au détriment des pays du Sud vers lesquels on exporte nos produits agricoles faussement peu chers empêchant le développement de leur souveraineté alimentaire. Le libre-échange,

Grippe aviaire : sauver l’élevage de plein-air

La Confédération paysanne, le MODEF et tous les soutiens de l’élevage de volailles de plein air manifesteront donc le 23 juin, devant l’assemblée générale du CIFOG à Mont de Marsan (293 avenue du Maréchal Juin).

Nous revendiquons notamment l’abandon de l’audit obligatoire imposé par le CIFOG et la mise en place de mesures de biosécurité adaptées aux élevages autarciques et traditionnels.

Une coopérative laitière émancipe les agriculteurs

Les salariés de la coopérative laitière Entrammes

En Mayenne, le succès de la fromagerie coopérative d’Entrammes montre que produire du lait n’est pas forcément synonyme de misère et de soumission aux multinationales, que relocaliser la production alimentaire est possible. Réunissant une quarantaine de fermes laitières bio, cette coopérative produit autant de lait que l’usine des 1000 vaches dans la Somme,

Les Canards en colère en réunion à Nogaro

Réunion d'éleveurs de canards

Lionel Candelon dénonce de nombreuses incohérences qui ont donné un zonage « apocalyptique », des arrêtés ministériels pas respectés, des abattages qui ont lieu entre 10 jours et un mois après la constatation de l’infection. Et de nombreuses anecdotes kafkaïennes, comme celle des oies déménagées pour cause de vide sanitaire,

Aides aux agriculteurs bio : l’Etat et les régions se renvoient à nouveau la balle

Bernard Pouey, agriculteur "bio" montre un épi de maïs avant de détruire volontairement sa parcelle de maïs d'un demi-hectare "contaminée", selon des associations anti-OGM, par des cultures OGM avoisinantes, le 11 octobre 2007 à Saint-Dos. Bernard Pouey a expliqué à la presse que son maïs a été contaminé à distance, par pollinisation, dans cette zone où d'importantes surfaces de maïs OGM ont été semées. AFP PHOTO DANIEL VELEZ / AFP PHOTO / DANIEL VELEZ

En effet, avec la nouvelle programmation 2014-2020, les régions sont désormais responsables du 2e pilier de la PAC, qui inclut les aides au bio comme les Maec (mesures agroenvironnementales et climatiques). Le ministre a ainsi indiqué vouloir « prendre contact avec l’association des régions de France pour voir quelles sont les difficultés auxquelles elles sont confrontées et comment on peut mieux coordonner nos réponses ».

Bio : les agriculteurs du Gers voient leurs subventions diminuer fortement

Panneau agriculture biologique

Les membres du collectif, dispersés dans toute l’Occitanie, ont donc intenté des dizaines de procédures devant les tribunaux administratifs de Montpellier, Toulouse et Pau, dénonçant en particulier la rétroactivité du plafonnement, explique l’avocat toulousain chargé des dossiers, André Thalamas. « C’est comme si on vous disait qu’on allait réduire votre salaire de l’année dernière.

Et si les petites fermes étaient l’avenir de l’agriculture ?

Un bouc attaché devant un contenaire qui lui sert de niche

Un tiers des exploitations agricoles françaises sont des « petites fermes ». « Archaïques », « condamnées à disparaître », les préjugés qu’elles subissent ont la vie rude. Pourtant, en favorisant la biodiversité, créant de l’emploi ou maintenant le tissu social, les petites fermes montrent le chemin aux plus grandes.

Quel avenir pour les 100 000 travailleurs du foie gras en France ?

« Il a été commis une erreur grave, » commente Christophe Mesplède, représentant de la confédération syndicale des exploitants familiaux, le Modef. « Mettre de plus en plus de canards en place pour faire un record historique de foie gras en 2015, jusqu’à 7000 tonnes de stocks… est-ce que c’est un développement pertinent ?

Crise aviaire : des aides à rembourser !

Un éleveur de canards devant son hangar vide

Que diriez-vous d’un jeu dont les règles changeraient au fil du temps ? Sans doute la même chose que Christian Candelon, éleveur de canards à Castillon-Debats dans le Gers : «On est déboussolé, c’est un nouveau coup sur la tête. On est au fond du trou. Imaginez qu’en 2015, j’ai produit 19 000 canards.

Pesticides hautement toxiques : un producteur bio picard porte plainte contre l’Espagne

Un fraisiculteur tenant une bouteille de pesticide devant ses plants de fraises

Les fraises provenant du sud de l’Espagne sont bien charnues, brillantes, colorées. Cerise sur le gâteau, elles poussent vite et bien. Et pour cause. Plusieurs études ont démontré que des produits interdits par la Commission Européenne étaient utilisés. Les fraisculteurs du sud de l’Espagne ont recours, en grande quantité, à trois pesticides « made in China » très cheap et surtout…

Les Français réclament une transition agricole

Un panier de légumes bio

Commandé par l’association Agir pour l’environnement, ce sondage, réalisé du 10 au 12 mars auprès de 1.000 personnes représentatives de la population, âgées de 18 ans et plus, montre aussi que 82% des citoyens veulent une réorientation massive des aides agricoles vers le bio, de façon à ce qu’il atteigne 20% de la surface agricole utile en 2020 (contre 5,7% aujourd’hui selon le dernier bilan de l’Agence bio).

Salon de l’agriculture : le bal des hypocrites !

Dessin de presse : sur fond désertique avec un cadavre humain, un commercial bonnimente au sujet du Glyphosate, classé cancérigène : «Il tue aussi les mauvaises herbes!».

L’OMS vient de reconnaître le glyphosate (agent d’un des principaux herbicides : le Round Up) comme cancérogène. Des paysans courageux ne cessent de mener des batailles pour faire reconnaître les liens entre les pesticides et d’importantes maladies. Ainsi, en 2012, l’État a reconnu un lien entre l’usage des pesticides et la maladie de Parkinson.

Le semis direct sous couvert : une solution contre l’appauvrissement des sols

Culture en semi direct

Technique qui consiste à semer les céréales dans un paillage issu d’une culture intercalaire, le semis direct sous couvert enrichit les sols et les protège de l’érosion. Abandon du labour et de l’apport d’intrants, les bénéfices écologiques sont nombreux.

Source : Le semis direct sous couvert : une solution contre l’appauvrissement des sols

Enregistrer

Les nouveaux visages de l’agriculture

En soixante ans, tout a changé ou presque. Sous l’impulsion de la politique agricole commune, les exploitations françaises se sont agrandies, passant de 10 hectares à plus de 55 hectares en moyenne. Du fait de la mécanisation, mais surtout de l’usage massif des pesticides et engrais, la productivité a été multipliée par trois. Dans le même temps,

La crise agricole est d’abord et surtout une crise du sol

Champs fleuri avec tracteur chargé de produits phytosanitaires

Année après année, la crise agricole s’intensifie : des rendements au plus bas dans la moitié Nord de la France suite à la pluviométrie tropicale du mois de mai puis la sécheresse consécutive de l’été 2016. Pourtant, le changement climatique n’est pas le seul responsable de ces désastres agricoles. En réalité,

La météo agricole personnalisée

La station météo agricole individuelle permet d'avoir la météo de sa parcelle en temps réel sur son portable

A l’avenir, ces stations devraient même s’ouvrir à la prédiction des maladies des cultures, source de pertes de revenus considérables, s’enthousiasme le « monsieur technologie » de la Chambre d’agriculture de la Somme, Matthieu Preudhomme: « grâce à la collecte des données des différentes stations et leur intégration dans des modèles mathématiques,

Réforme de la PAC

Un paysan souriant pose à côté de sa vache

Il faut aussi maintenir des services dans les zones rurales : « qui a envie de vivre seul avec son plus proche voisin à 4 km et l’épicerie la plus proche à 10 km ? », demande un eurocrate qui pointe l’incurie des États à assurer l’aménagement de leur territoire.

De nouvelles vignes résistantes aux maladies pour diminuer l’usage des pesticides

Vendanges à la main

Fruit de ces 15 années d’avancées, on est passé « d’une moyenne de 15 traitements par an (de fongicides, NDLR) à un, voire deux traitements, surtout pour venir à bout d’autres maladies ou parasites », résume Didier Merdinoglu.

« Ce qui fait la différence par rapport à ce qu’on pouvait faire il y a 30 ans c’est l’accès à la génétique moléculaire.

L’agriculture productiviste va-t-elle tuer les paysans?

Pendant la Reconstruction, il y a eu des bienfaits. Une partie de la paysannerie a eu le sentiment d’accéder à un travail moins difficile grâce à la mécanisation et à un statut de citoyen comme les autres.C’est surtout à partir des années 1960-1970 que leur situation s’est dégradée. Leur travail,

L’invraisemblable retard des aides aux agriculteurs bio

 

Un second écueil menace les aides qui leur sont destinées. En effet, elles dépendent d’une enveloppe spéciale, décidée dans le cadre du Programme ambition bio 2017. Dès le départ, tant la Fnab que la FNSEA avaient averti que les sommes n’étaient pas à la hauteur de l’objectif de doublement des surfaces cultivées en bio.

Des milliers d’agriculteurs bios privés de leurs aides

Dans les campagnes, cette explication fait doucement rigoler. « Un bug informatique qui dure pendant deux ans, on n’a jamais vu ça… », ironisent les agriculteurs d’une antenne locale de la Fnab, qui mettent en cause le manque de sérieux du gouvernement. « Ils feraient mieux de dire qu’ils ont été trop frileux dans leur soutien à l’agriculture bio,

Quelles leçons tirer de l’épizootie de grippe aviaire ?

Mais le MODEF s’insurge contre la volonté des industriels qui pilotent le Comité Interprofessionnel du foie gras (CIFOG) d’imposer « le confinement de toutes les volailles(…) Nous concluons de l’expérience de ce deuxième épisode  que le confinement ne constitue absolument pas un rempart contre la dissémination du virus. Des couvoirs d’une grande rigueur sanitaire ont été contaminés.

« Agriculture industrielle : produire à mort »

Depuis des millénaires, c’est elle qui nous nourrit. Elle a même longtemps rythmé les vies d’une grande partie de nos aïeux. Et voilà que depuis une soixantaine d’années, l’agriculture prend un nouveau visage : celui d’une machine industrielle de toujours plus tournée vers l’efficacité immédiate, la production de masse et les rendements sur le court terme.

Pesticides: les ventes reculent en France pour la première fois depuis 2008

Avant de reculer de 2,7% entre 2014 et 2015, cet indicateur avait progressé de 9,4% entre 2013 et 2014. Entre la période 2012-2014 et 2013-2015, il a progressé de 4,2%. Mais il avait augmenté de 5,8% entre 2011-2013 et 2012-2014. L’association Générations Futures a souligné que le recul annuel des ventes de pesticides était beaucoup plus prononcé en zones non agricoles (-14%),

Lactalis : Le saigneur et les paysans

C’est donc bien la loi du silence qui règne chez Emmanuel Besnier, et gare à celui qui osera la rompre ! Suite à l’émission d’Envoyé spécial sur France 2, Lactalis annonce en effet la suspension des contrats des éleveurs qui ont osé témoigner. Le géant laitier fait régner la terreur et coupe des têtes pour l’exemple,

3 mois de retard pour les subventions de l’UE à la viticulture

« Nous avons mis des moyens et nous avons redéployé du personnel en interne pour résorber le retard », a indiqué une responsable de FranceAgriMer jeudi, lors d’une rencontre au siège de l’organisme. « En raison de volumes importants à traiter sur la campagne 2014-2015 qui se sont reportés, nous avons accumulé trois mois de retard et nous sommes soumis aux règles de réduction du personnel comme dans le reste de l’administration » française,

Les agriculteurs bio plaident pour une PAC plus durable

Selon les agriculteurs biologiques, le caractère durable du secteur agroalimentaire doit être au centre des efforts de l’UE si elle veut atteindre les objectifs pour le développement durable (ODD).

Ils estiment en effet que l’actuelle Politique agricole commune (PAC) est trop orientée sur la compétitivité du secteur, ce qui a boosté les exportations,

Older entries