La route plus meurtrière pour les seniors

Une fois de plus, on passe à côté du vrai débat qui est celui de la place des usagers des transports doux dans un territoire uniquement pensé pour les automobiles.

Comme les plus jeunes, les personnes âgées sont vulnérables sur des voies publiques qui consacrent le règne du tout-bagnole. Leurs facultés réduites ne leur permettent pas le niveau de réponse exigé par des véhicules rapides et nerveux.