Rappel à la loi : un chien abattu en pleine rue

Il n’est pas rare — dans nos paisibles communes rurales — que certains s’arrogent le pouvoir de faire justice eux-mêmes, voire de tuer de toute impunité les animaux d’autrui.

Mais voilà, tuer un chien n’est pas gratuit dans notre pays, c’est même un acte qui peut couter cher.

L’article R. 655-1 du Code pénal punit le fait de donner volontairement et sans nécessite la mort à un animal domestique d’une peine d’amende de 1 500 euros et de 3 000 euros en cas de récidive.