Boom des conversions en agriculture bio : les aides ne suivent pas

 » Sur les deux ou trois derniers mois, il y a autant de producteurs à accompagner que sur toute l’année 2015. Ce que l’on vit est inédit « , déclare Stéphanie Pageot, présidente de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB). Et l’ampleur du mouvement devrait s’accentuer au mois de mai car c’est l’époque où les éleveurs décident en général ce type de changement !

Quasiment ruiné en 2008, il sauve son exploitation grâce au bio

Illustration simple et convaincante qu’une autre agriculture est non seulement possible, mais surtout souhaitable!

« Le problème, explique Patrick Albert producteur de lait à la ferme de Briola, c’est que depuis 50 ans on dit à l’agriculteur, produis et nous, on s’occupe du reste. Moi je pense que l’agriculteur, avant de produire,