Pesticides hautement toxiques : un producteur bio picard porte plainte contre l’Espagne

Un fraisiculteur tenant une bouteille de pesticide devant ses plants de fraises

Les fraises provenant du sud de l’Espagne sont bien charnues, brillantes, colorées. Cerise sur le gâteau, elles poussent vite et bien. Et pour cause. Plusieurs études ont démontré que des produits interdits par la Commission Européenne étaient utilisés. Les fraisculteurs du sud de l’Espagne ont recours, en grande quantité, à trois pesticides « made in China » très cheap et surtout…

De nouvelles vignes résistantes aux maladies pour diminuer l’usage des pesticides

Vendanges à la main

Fruit de ces 15 années d’avancées, on est passé « d’une moyenne de 15 traitements par an (de fongicides, NDLR) à un, voire deux traitements, surtout pour venir à bout d’autres maladies ou parasites », résume Didier Merdinoglu.

« Ce qui fait la différence par rapport à ce qu’on pouvait faire il y a 30 ans c’est l’accès à la génétique moléculaire.

Pesticides: les ventes reculent en France pour la première fois depuis 2008

Avant de reculer de 2,7% entre 2014 et 2015, cet indicateur avait progressé de 9,4% entre 2013 et 2014. Entre la période 2012-2014 et 2013-2015, il a progressé de 4,2%. Mais il avait augmenté de 5,8% entre 2011-2013 et 2012-2014. L’association Générations Futures a souligné que le recul annuel des ventes de pesticides était beaucoup plus prononcé en zones non agricoles (-14%),

Épandage de semences toxiques en Lot-et-Garonne : l’agriculteur condamné

À l’origine de cette affaire, la plainte, en 2003, de syndicats et associations apicoles, alertés par un apiculteur de Verteuil-d’Agenais, au sujet de l’épandage massif de stocks de semences déclassées, c’est-à-dire périmées ou déclarées non conformes, enrobées de produits chimiques. Cette technique d’élimination, moins coûteuse que les autres pour les industriels,

Et si les OGM ne servaient à rien ?

Les OGM étaient censés permettre aux agriculteurs d’augmenter leurs rendements. Parce qu’ils résistent mieux aux parasites et aux insectes, les cultures sont mois fragiles. Le New York Times a eu l’idée de comparer ce qui s’est passé aux États-Unis, où on les utilise depuis vingt ans, et en Europe, où ils ont été interdits et où les agriculteurs ont continué à utiliser des semences ordinaires.

Publication du rapport sur les expositions professionnelles aux pesticides : mieux connaître et réduire les expositions | Anses

image-20160418-1504-wf21nl

En France, les personnes travaillant dans l’agriculture et potentiellement exposées aux pesticides constituent une population importante. En 2010, plus d’un million de personnes avaient une activité régulière en agriculture, auxquelles doivent être ajoutées plusieurs centaines de milliers de travailleurs non permanents, ainsi que plusieurs dizaines de milliers de stagiaires. Au-delà,

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Faut-il réellement sacrifier sa santé et son espérance de vie pour la gagner? Et si cultiver la nourriture rend malade, qu’en est-il pour ceux qui la consomment?

C’est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l’usage des pesticides.

Monsanto veut contrôler le business des abeilles

Voilà  l’idée  !
Les poisons Monsanto tuent les abeilles, or les abeilles garantissent pour l’équivalent de 153 milliard d’euros de travail gratuit et naturel l’alimentation mondiale.
Donc, plutôt que d’arrêter de commercialiser des poisons qui tuent les abeilles, Monsanto va fabriquer des abeilles résistantes à  ses poisons (qui continueront, in fine à  détruire les abeilles naturelles).