Maladie de Parkinson : vivre en terre agricole augmente le risque

Agriculteur en combinaison de protection intégrale sur un tracteur au milieu des vignes

L’exposition aux pesticides dans l’air environnant augmente le risque de développer la maladie de Parkinson. Rien de nouveau. Mais les professionnels de l’agriculture ne sont pas les seuls concernés. Une étude Inserm démontre que ce constat est également valable pour les populations habitant dans des zones où l’activité agricole est dense.

Journée de découverte du Gers par les internes en médecine

Jeunes médecins posant devant un bus vert

Dans le cadre de la lutte contre la désertification médicale, le Département du Gers œuvre sur plusieurs volets : financement participatif aux maisons de santé pluridisciplinaires, actions fédératrices et coordonnées favorisant la venue de médecins, et un troisième axe plus orienté vers l’accueil des internes en médecine sur le territoire gersois.

Salon de l’agriculture : le bal des hypocrites !

Dessin de presse : sur fond désertique avec un cadavre humain, un commercial bonnimente au sujet du Glyphosate, classé cancérigène : «Il tue aussi les mauvaises herbes!».

L’OMS vient de reconnaître le glyphosate (agent d’un des principaux herbicides : le Round Up) comme cancérogène. Des paysans courageux ne cessent de mener des batailles pour faire reconnaître les liens entre les pesticides et d’importantes maladies. Ainsi, en 2012, l’État a reconnu un lien entre l’usage des pesticides et la maladie de Parkinson.

Ruralité : pas d' »urgences » à moins d’une heure de route!

La privatisation rampante du système de santé, des logiques territoriales dictées par des considérations purement comptables, des décisionnaires qui ne connaissent plus que la vie en centre-ville de grande métropole et, quelque part, un profond mépris de la vie des ruraux, conduisent à des décisions qui mettent délibérément la vie de nos concitoyens en danger.

Publication du rapport sur les expositions professionnelles aux pesticides : mieux connaître et réduire les expositions | Anses

image-20160418-1504-wf21nl

En France, les personnes travaillant dans l’agriculture et potentiellement exposées aux pesticides constituent une population importante. En 2010, plus d’un million de personnes avaient une activité régulière en agriculture, auxquelles doivent être ajoutées plusieurs centaines de milliers de travailleurs non permanents, ainsi que plusieurs dizaines de milliers de stagiaires. Au-delà,

Les besoins exprimés par les jeunes médecins

Maison de santé

Opération « découverte » dans le Gers, on l’on demande aux principaux intéressés ce qui les motiverait pour exercer dans la ruralité. Sans surprise : des services publics pour la famille et des opportunités d’emplois qualifiés pour les conjoints.

C’est aussi tout un environnement, médical et non-médical, que les internes prennent en compte : «Le Gers manque de médecins spécialistes,

Combattre concrètement le frelon asiatique

Piqué par des frelons asiatiques dans son jardin d’Aignan José Bétous n’a pas survécu. Dix mois après ce drame, sa fille Laetitia rappelle que c’est bien malgré lui, tout simplement en tondant la pelouse aux côtés de sa petite-fille âgée de 10 ans que son père a mis éruption un essaim dont il ignorait la présence.

États généraux de la démographie médicale dans le Gers

Prendre conscience du problème de la désertification médicale du Gers rural et excentré est plutôt une bonne chose. Mais le fond du problème, comme nous le répétons régulièrement, est sociologique et économique : un territoire qui perd régulièrement ses services publics n’est pas attractif pour les jeunes familles,

Plateau TV publique : La santé en milieu rural

Cette émission publique citoyenne est organisée par Parlem TV avec le soutien du CLAN (Cultures Loisirs Animation de Nogaro), de la ville de Nogaro et du Conseil Général du Gers.Parlem TV prévoit une série d’émissions enregistrées en public au cours de l’année 2016. Elle sont organisées sous la forme d’une discussion « citoyenne »

Offre de soins en milieu rural : «Le signal d’alarme»

Enfin une approche pragmatique de la désertification médicale en milieu rural qui commence — il était temps! — par demander leur avis aux principaux intéressés, à savoir les jeunes médecins.

Comme nous l’avons déjà longuement décrit ici, les principaux obstacles sont sociologiques et économiques. Le fait que l’on prenne enfin en compte la question des familles,

Les pesticides, un fardeau économique

Le cout réel des nuisances de l’agriculture intensive a pendant longtemps été sous-estimé parce qu’externalisé sur le reste de la société civile.

La dépollution de l’eau est supportée essentiellement par les ménages pourtant fort peu pollueurs, la dégradation de la santé est supportée collectivement par la Sécurité Sociale et donc ses cotisants,

Les difficultés des médecins de la maison médicale de Nogaro – Le journal du Gers

24 heures de salaire par semaine en plus – L’ARS pose des exigences nouvelles, sans aligner les moyens correspondants. Elle exige désormais la présence physique des médecins de 8 heures à 20 heures y compris le samedi. Cela veut dire qu’ils doivent être présents entre 12 heures et 14 heures et, partant, supporter les coûts supplémentaires de deux heures par jour pour la coordinatrice administrative et la coordinatrice médicale.

Canards en élevage fermier traditionnel, en liberté, sous un figuier

Des mesures anti grippe aviaire qui touchent surtout les petits producteurs

Bien sûr, ne pas s’occuper des vrais problèmes : la promiscuité dans les élevages industriels et le manque de diversité génétique que l’espèce domestiquée.

Un autre éleveur confie à Basta ! avoir appris lors des réunions d’informations que des camions passaient d’un élevage industriel à l’autre sans nettoyer les caisses. C’est ce qui fait dire à la Confédération paysanne que « les élevages fermiers génèrent moins de mouvements donc moins de risques ».

Les maisons de santé, remède au désert médical ?

Comme nous l’avons déjà expliqué longuement sur ce site, la problématique de la désertification médicale n’a toujours pas été prise par le bon bout, à savoir ses facteurs sociologiques et non économiques.

Cet aveuglement, bien de notre époque, à tout ce qui n’est pas d’une pseudo-rationalité économique pourrait être cocasse s’il n’était pas porteur de désastres annoncés.

Le nouveau plan de Touraine contre les déserts médicaux

urgencesMême s’il existe un problème général de numérus clausus — c’est-à-dire de l’idée folle que l’on peut faire pression à la baisse sur la demande de soin en restreignant l’offre — la désertification médicale n’est pas un problème isolé issu d’un tropisme inné des professions médicales pour les zones urbaines.

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Faut-il réellement sacrifier sa santé et son espérance de vie pour la gagner? Et si cultiver la nourriture rend malade, qu’en est-il pour ceux qui la consomment?

C’est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l’usage des pesticides.

Désertification médicale, un acte pas si gratuit!

Avec une population vieillissante, l’offre médicale continue de se réduire dans le Gers, poussée par une logique de concentration et de rentabilité antinomique avec toute politique réelle de santé publique.

L’ouest Gersois est une zone très rurale, à plus de 30 minutes de route du centre urbain le plus proche et totalement dépourvue de transports en commun.

Développement de la e-santé en milieu rural

Mais ne serait-ce pas plus profitable, à terme, d’investir plutôt dans la formation de médecins pour remplacer ceux qui partent à la retraite et de créer des bourses et filières pour que les étudiants des classes populaires puissent enfin accéder à ce type de profession?

Un financement de plus de 15 millions d’euros va favoriser pendant 3 ans le développement de la télémédecine et de la e-santé au cœur du système de santé en Midi-Pyrénées.«C’est une nouvelle organisation de la santé.

Le Gers est particulièrement touché par Alzheimer

Un constat un peu logique, vue la longévité moyenne des Gersois.

Sur les trois axes qui se dégagent de ce document – diagnostic, maintien à domicile, prise en charge en établissement – les résultats son hétérogènes. Cap retraite estime à 4 615 le nombre de malades dans le département, dont 772 sont inscrits en ALD 15 (affection longue durée) au titre du régime général de l’Assurance-maladie,

L’agrobusiness, tueur en série, par Paul Scheffer

Un article court et précis sur des questions que le monde agricole devrait urgemment se poser.

« Produire toujours plus, toujours moins cher, avec toujours moins d’agriculteurs » : Aurélie Trouvé (1) résume ainsi la logique de l’agriculture productiviste. Dans son dernier livre, la coprésidente de l’association Attac, ingénieure agronome,

Older entries