L’invraisemblable retard des aides aux agriculteurs bio

 

Un second écueil menace les aides qui leur sont destinées. En effet, elles dépendent d’une enveloppe spéciale, décidée dans le cadre du Programme ambition bio 2017. Dès le départ, tant la Fnab que la FNSEA avaient averti que les sommes n’étaient pas à la hauteur de l’objectif de doublement des surfaces cultivées en bio.

3 mois de retard pour les subventions de l’UE à la viticulture

« Nous avons mis des moyens et nous avons redéployé du personnel en interne pour résorber le retard », a indiqué une responsable de FranceAgriMer jeudi, lors d’une rencontre au siège de l’organisme. « En raison de volumes importants à traiter sur la campagne 2014-2015 qui se sont reportés, nous avons accumulé trois mois de retard et nous sommes soumis aux règles de réduction du personnel comme dans le reste de l’administration » 

Crise aviaire : le CD32 allonge l’aide aux petits producteurs

600 000 euros d’aides directes en direction des circuits courts

En complément du plan national et du plan régional de soutien à la filière foie gras, plans qui concernent l’ensemble des acteurs de la filière, le Département du Gers mettra en œuvre un plan départemental spécifique en direction des petits producteurs de foie gras en circuits courts.

Boom des conversions en agriculture bio : les aides ne suivent pas

 » Sur les deux ou trois derniers mois, il y a autant de producteurs à accompagner que sur toute l’année 2015. Ce que l’on vit est inédit « , déclare Stéphanie Pageot, présidente de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB). Et l’ampleur du mouvement devrait s’accentuer au mois de mai car c’est l’époque où les éleveurs décident en général ce type de changement !